10 bonnes raisons d’aller vivre au Brésil

Pour toi qui me suis depuis mes débuts dans le blogging, tu sais que j’ai vécu au Brésil un petit moment, et tu sais combien j’ai aimé ce pays. Pour toi qui me découvres, et bien voilà, tu le sais maintenant, j’ai habité au Brésil, et j’ai carrément aimé ce pays ! Je propose de te livrer les 10 raisons pour lesquelles je te recommanderais d’aller vivre là-bas (mais en réalité, j’en aurais beaucoup plus que ça à te proposer si je ne me limitais pas!).

1. Un optimisme à toute épreuve

Les brésiliens sont super optimistes. Bien sûr, ils se plaignent de certaines choses (notamment de leur gouvernement), comme tout le monde. Mais ce n’est vraiment pas ce qu’on retient d’eux. Ils ont la capacité à voir le positif même là où on ne s’imagine pas qu’il y en a.

J’ai vu quelqu’un qui était heureux parce qu’il venait de se faire agresser à main armée, mais que sa vie avait été épargnée.

J’ai vu une famille qui vivait dans des conditions misérables dans une favela et dont les membres étaient fiers de me dire qu’ils étaient heureux car ils avaient la chance d’être tous ensemble réunis…

Ils sont heureux de vivre, et ils considèrent ça comme un véritable cadeau à ne pas gâcher. Tout est prétexte à faire la fête, à remercier chaque minute sa bonne étoile d’être vivant… Et le plus génial là-dedans, c’est que cet optimisme est véritablement contagieux !!!!

2. A toi les Noël et Premier de l’an sur la plage

Pendant la période de Noël et Premier de l’An, au Brésil, c’est l’été, mais c’est aussi la saison des pluies sur une grosse partie du pays. Mais de la pluie par 30°C, c’est pas si désagréable que ça ! Faut juste savoir que c’est pas du crachin, mais plutôt des pluies torrentielles (en deux secondes dehors, t’es trempé, j’ai testé plus d’une fois pour toi). Et surtout, ça n’est pas toute la journée ! En principe, c’est en fin de journée que l’épisode pluvieux arrive. Toujours est-il que c’est Noël et Premier de l’An, et que pendant que tes proches se les pèlent en France, toi, tu vas fêter tout ça en maillot de bains au bord d’une piscine ou sur la plage par plusieurs dizaines de degrés… tout en voyant le Père Noël en short !

IMG_20150131_172746

Premier de l’an 2013 sur une plage d’une île du sud du Brésil

3. Tu oublies le stress et tu apprends la patience

Du fait de la lenteur inégalable de leurs services administratifs et de toute la bureaucratie inutile, tu es obligé d’apprendre à être aussi patient que le sont les brésiliens. Tu attends, pour plein de choses, tout le temps. Mais c’est normal, et puisque c’est normal, tu apprends à être patient, et tu arrêtes de stresser pour toutes ces choses qui n’avancent pas.

4. Les complexes n’existent plus

Bon, cette remarque concerne particulièrement les femmes ! A la ville comme à la plage, tu seras surpris(e) de constater que les gens n’hésitent pas à se mettre en valeur, quelle que soit leur corpulence. Surtout les femmes. Et alors que tu imaginais ne jamais porter des maillots de bain brésiliens car tu les trouvais trop peu couvrants, tu finiras par t’y mettre, même si t’es ultra complexée par quelque chose dans ton physique. Crois-moi, le Brésil est un remède très efficace contre les complexes 🙂

5. Le Brésil, un pays-continent

Le Brésil, c’est environ 17 fois la France en terme de superficie. Le Brésil, c’est presque un continent. Et du coup, tu te retrouves confronté(e) à une impressionnante diversité de paysages, de climats, de cultures et même de langues (certes, c’est toujours le portugais qui est parlé, mais tu entendras vraiment de grosses différences d’une région à une autre), avec toutes les avantages que cela comporte, notamment le fait qu’en venant dans un seul pays, tu as énormément à découvrir et pour longtemps !

6. Un pays où tout est encore possible

Même si la croissance tend à ralentir dans ce pays, le Brésil est un pays où tout reste encore à faire. Si tu veux développer quelque chose, tu le peux encore, là-bas (sous réserve que tu aies confiance en ton idée, et que tu aies préalablement appris à être ultra patient (+++) …).

7. Un pays multiethnique

Tu ne rencontreras jamais un brésilien typique. Pas physiquement parlant, du moins. Tu rencontreras une multitude de brésiliens, tous uniques dans leur genre, issus de métissages parfois improbables. De ce fait, tu as presque l’impression de faire un tour du monde juste en rencontrant un brésilien et en écoutant son histoire, ses origines !

8. Une « gastronomie » variée

Qui dit grand pays soumis à diverses influences culturelles et divers climats, dit grande variété culinaire. Des spécialités de poissons et fruits de mer dans le Nord Est à la cuisine colorée et épicée de l’Etat de Bahia, en passant par la cuisine familiale et consistante du Minas Gerais… Il y a de tout pour tous les goûts. Ah si, un truc reste identique partout : où que tu ailles, la base de ton plat sera du riz ! 🙂

Rio de Janeiro 040

Un exemple de ce que tu pourrais avoir à Rio ou São Paulo

9. Un Carnaval comme tu n’en as jamais vu

La réputation du Carnaval brésilien, notamment celui de Rio de Janeiro, n’est plus à faire. Mais en étant sur place, tu verras tout l’engouement qu’il y a autour de ces festivités, et de l’importance que cela a dans la vie des brésiliens. Tu finiras par trouver normal que le lendemain de la fin du Carnaval, les gens prévoient déjà le Carnaval de l’année suivante, et pire encore, tu finiras par faire pareil !

P1030249

Danseuses du Carnaval de São Paulo 2011

10. Une langue facile à apprendre et agréable à pratiquer

Le portugais du Brésil (NB : le « du Brésil » a toute son importance) est un juste milieu entre les originalités du portugais et le côté chantant de l’espagnol. C’est plus chantant que le portugais du Portugal, et encore davantage gorgé de soleil que l’espagnol. Et c’est une langue super facile à apprendre pour nous français, une fois qu’on a compris les subtilités en terme de prononciation. La grammaire est super simple, et la conjugaison avec.

Alors, tu déménages quand ? 😉

***

Suis-moi sur Instagram et Facebook !

40 réflexions sur “10 bonnes raisons d’aller vivre au Brésil

    • Je ne pourrais que t’y encourager ! Et il ne faut pas se contenter de le passer au Brésil, il faut le passer AVEC des brésiliens ! Magie et surprises garanties 🙂

      J'aime

  1. C’est notre première destination pour notre tour du monde. Et ça nous donne envie d’y être 😉 on y va que 12 jours mais je pense qu’il faudra qu’on approfondisse plus …
    Très sympa cet article en tout cas !

    J'aime

    • 🙂
      C’est pas très fréquent de voir des gens qui passent par le Brésil lors d’un tour du monde ! En principe, les gens évitent, car pays qui coûte assez cher… mais vous avez tout à fait raison d’y passer !!! 🙂
      Vous prévoyez de passer par où exactement au Brésil ? Je fais ma curieuse ^^

      J'aime

    • Tu m’étonnes !! Même si je parcours le monde depuis que j’ai quitté le Brésil, je sens que mon coeur est resté là-bas !

      Je te souhaite donc de longues et belles années au Brésil 🙂

      J'aime

  2. Olá, en tant que Belge, je me suis expatrié 2 ans et 9 mois dans 4 régions et plus de 10 États différents là-bas au Brésil. Je suis quasiment d’accord (à quelques détails près) de ce qui a été dit sur ce blog. Je compte m’y rexpatrier vers la mi-2016 et ce pour de bon afin d’y ouvrir une entreprise.

    Pour celle et ceux que ça intéresse, cela fait 7 ans que j’ai créé un groupe Facebook destiné au tourisme francophone sur place.

    Je vous en donne le lien: https://www.facebook.com/groups/i.l.brazil/?fref=ts

    Cordialement.

    Yannick

    J'aime

    • Bonjour Yannick ! On a tous une expérience différente du Brésil, et je me cale bien évidemment sur mon propre vécu dans ce pays pour rédiger cet article.

      Dans quel secteur ouvrez-vous votre entreprise ? Et dans quelle région ? Je pense également à retourner là-bas, mais pas avant une bonne dizaine d’années, le temps de faire mon expérience ailleurs dans le monde. Après, ce sera dépendant des opportunités…

      Comptez sur ma visite de votre page 🙂

      Jenny

      J'aime

      • Bonjour Jenny,

        Je compte ouvrir dans la Grande São Paulo (pas la capitale mais la périphérie bourgeoise) afin d’attirer une clientèle VIP tout en évitant l’air pollué et la violence de la capitale étatique.

        J’imagine bien que vous vous êtes basée sur votre propre expérience afin d’en exposer un résumé en 10 points. Ce qui est pas mal fait d’ailleurs ! 😉 Pour ma part j’aurais juste rajouté le fait que quelques États et Régions sont à éviter en tant qu’Européen car il y règne un racisme parfois poussé à l’extrême comme dans l’intérieur de l’État de Santa Catarina (région de Blumenau), Goiás (Goiás Velho) et Espírito Santo (Grande Vitoria) où racisme, jalousie et insultes volent bien bas… Pareil au Nord-Est mais cette fois avec toujours la même légende ridicule que chaque gringo vient uniquement pour y faire du tourisme sexuel. Chose qui n’évolue pas beaucoup malheureusement surtout avec l’emprise sectaire qu’exercent les églises protestantes évangéliques sur des gens bien souvent simples d’esprit.

        Voilà, sinon le Brésil je le connais assez bien (vous avez lu le contenu de mon groupe Facebook) car je m’y rends depuis 2004.

        Amicalement.

        Yannick

        J'aime

      • Ok pour cet ajout, mais on n’est alors plus dans les bonnes raisons d’aller au Brésil mais plutôt dans les raisons d’éviter certains endroits 😉

        Personnellement, je n’ai pas ressenti ce racisme au nord-est, j’ai bien senti en revanche un regard plus lourd car le brésilien du nord-est est clairement plus typé qu’ailleurs, on sent les influences afros notamment. J’ai beau avoir la peau mâte, là je ne passerai jamais pour un brasileira !

        Votre entreprise sera de quel secteur d’activité ? J’ai pas mal de relations dans les classes hautes de SP.

        À bientôt

        Jenny

        J'aime

      • Bonjour Jenny,

        Mon activité sera dans l’évènementiel. Je pense qu’au contraire, certaines mises en garde peuvent compléter les 10 bonnes raisons d’y aller ! 😉

        Bonne journée.

        Yannick

        J'aime

  3. Salut j’envisage de partir de la France le Brésil me paraît une bonne escapade . J’ai envie de voir une autre culture . Pourrais tu m’aider ?
    Bise 🙂 Arnaud

    J'aime

  4. Bonsoir,

    Merci pour vos explications, nous partons au brésil sur Sao Paolo en février prochain.
    Notre belle soeur étant brésilienne, c’est aussi l’occasion de voir si nous avons la possibilité de venir nous y installer.
    Ma compagne étant trilingues (portugais anglais français) nous allons voir si elle peut trouver un job au niveau de la recherche en bio ingénierie végétale. Moi je m’adapterais.
    Si vous avez des pistes nous sommes preneur.

    Au plaisir de vous lire.
    François

    J'aime

    • Bonjour ! Merci pour votre lecture.

      Je ne connais personne dans ce domaine à São Paulo, en revanche, un de mes amis brésiliens de longue date est professeur de biologie végétale dans le nord du pays, je vais lui demander s’il a des contacts sur São Paulo dans ce domaine. Le cas échéant, je reviendrai vers vous très vite.
      À bientôt !

      J'aime

  5. Bonjour,
    Tout d’abord, merci pour ton article! Il est super!
    Cependant, j’aimerais bien te poser une question dans l’espoir que tu pourras me répondre. Je pense que c’est très personnel mais faut toujours tenter le coup!
    Je suis belgo-brésilienne, j’ai la double nationalité et je parle parfaitement portugais en plus du français, anglais, espagnol et italien. Je souhaite partir au Brésil après la fin de mes études. J’ai déjà un bachelier en lettres anglaises, hispaniques et italiennes. En ce moment, je suis en train de faire mon master en communication en relations internationales. J’aimerais bien me diriger vers des postes en multinationales ou au sein de l’ambassade belge ou du consulat belge. Cependant, j’ai un peu peur de me lancer dans l’aventure en vue de la situation actuelle du Brésil (crise économique, criminalité, etc). Je suis habituée au rythme de vie européen et je me demande si je m’adapterai et si j’aurai une bonne opportunité de travail avec un salaire décent. J’aimerais donc te demander conseil, que me conseillerais-tu?
    En te remerciant d’avance,
    Lucie

    J'aime

    • Je pense que tu pars avec un gros avantage : celui de la maîtrise de la langue, et de la connaissance de la culture un minimum. C est sûr que le Brésil ne vit pas ses meilleurs jours actuellement, mais aucun pays n est parfait, et il y a des choses qui ne changeront jamais radicalement (comme la criminalité…). Je ne m en ferai pas pour l’adaptation ; en revanche, je te conseille de chercher un emploi avant d aller sur place, et si tu veux aller au contact des gens, prévois simplement suffisamment de réserves pour ne pas te retrouver dans la m*rde.
      Je ne sais trop que te conseiller d’autre, n’hésite pas à demander plus de précisions.
      Jenny

      J'aime

  6. Bonjour Jenny,
    c’est super intéressant, merci pour ces lignes.
    Je suis dans une période « ras le bol de tout » et tenter l’aventure me fait de plus en plus envie.
    Bon je ne vais pas m’emballer, ça ne fait que 1 an que ça me « chatouille »…
    j’ai déjà vécu 6 mois en Indonésie, mais trop loin de ma culture, je ne m’y suis pas plu. Je penses que le Brésil me conviendrait mieux.

    je suis franco-portugais, né en France. J’ai deux cousins germain à Sao Paulo, que je ne connais pas et avec qui j’ai fait connaissance depuis mon inscription Facebook en septembre dernier (ce sont eux qui ont prix contact avec moi). ils m’ont invité à venir et ça c’est pas dur !
    je pense y aller en 2017 en vacances, pas possible avant. Mais que le temps va être long…

    Amicalement,
    Carlos

    J'aime

  7. Bonjour Jenzinha !

    Merci pour ton article !
    J’ai une possibilité d’acheter une maison de vacances 4 pièces sur l’île de Mosqueiro sur un terrain de 1200m2 avec finition.
    Cela me tente bien mais je voulais savoir si cette acquisition d’après toi te semble une bonne idée ?
    Merci de ta réponse !

    J'aime

    • Hello Baptiste !

      J’ai envie de te dire que ça dépend beaucoup de la régularité à laquelle tu comptes y aller, et surtout, où tu habites pour l’instant.
      Si tu n’es pas au Brésil, acheter un bien est faisable et « simple » uniquement si celui-ci est fini, clefs en mains, etc. Si c’est pour de la construction, je déconseille, sauf si tu as qq sur place qui puisse orchestrer les travaux pour toi. Mais même ainsi, multiplie le délai (et souvent la facture) par au moins deux !!
      L’autre chose à se demander, c est si cette maison est uniquement pour toi, ou si tu comptes la mettre en location ? Pour ce second cas, on se retrouve dans la meme situation que précédemment, mieux vaut avoir qq de confiance sur place qui puisse gérer pour toi. Voilà, je ne sais trop quoi te conseiller d autre du coup !

      Jenny

      J'aime

      • Merci pour ta réponse j’y compte y aller deux mois par an ! Aucune location, aucune construction…

        Il n’y a pas de construction à faire c’est juste faire quelques travaux de finition peinture, carrelage etc que je sais faire moi même et que je ferais lors de mes venues la bas chaque année.
        C’est juste avoir un pied à terre la bas
        pour les vacances ! Et peut être y finir mes vieux jours à la retraite j’ai que 32 ans.
        Je voulais savoir si le coin était bien, le climat en général et surtout question de sécurité et dépaysement ?
        Merci pour tes réponses

        J'aime

      • Parfait, ça va rouler nickel alors 😉 C’est cool de savoir faire ce genre de choses soi-même !

        Côté dépaysement, tu l’auras, c’est sûr. Tu es loin des grands centres internationalisés que sont Rio de Janeiro et Sao Paulo (même si ces deux-ci offrent déjà un certain dépaysement à leur manière). En terme de sécurité, comme partout au Brésil, il faut veiller à respecter quelques règles de base, mais avec peut-être un truc en plus dans cette zone du pays (valable dès que tu t’aventures au nord de Rio en fait) : les brésiliens du nord ont la peau plutôt foncée de manière générale, et sauf si tu es toi-même noir ou métisse, il te sera impossible de passer pour un brésilien local dans cette région. De ce fait, tu attires l’oeil, tu es l’étranger qui a des sous, l’étranger duquel on peut soutirer des choses, ou auquel on peut s’attaquer pour le dépouiller de ce qu’il refusera de nous donner (il faut noter que la région est un peu plus « pauvre » par rapport à SP ou Rio)… Tout ça pour dire que du fait d’une différence ethnique, tu attireras déjà l’attention, alors veille à ne pas l’attirer avec encore autre chose, et adapte toi bien à leur style vestimentaire, etc, pour tenter au maximum de te fondre dans la masse… Je ne peux bien évidemment pas te garantir que rien ne t’arrivera, mais une chose est sûre, plus tu chercheras à te faire discret, et mieux ce sera.

        Et enfin, côté climat, tu arrives là dans la zone équatoriale, qui est extrêmement humide. En dehors de la saison des pluies, le taux d’humidité reste très élevé, et compte tenu des températures qui restent toute l’année élevées elles aussi (>30 degrés), ça peut être un poil oppressant, mais c est une question d’habitude je pense.

        Enfin, te dire si oui ou non le coin est bien, je ne saurais trop quoi te dire, c est hyper subjectif. C’est un endroit encore assez peu détruit par le tourisme (il y a Belém pas loin, mais c est pas non plus hyper fréquenté), et pour des vacances 100% reposantes/dépaysantes, je pense que c est une bonne idée d’investir par là 🙂

        J'aime

  8. Bonjour! je suis un brésilien et j’aime mon pays,mais un des defauts de notre terre c’est la grande violence,aujord’hui les grandes villes sont un centre de violence. Mais il y a encore des petites villes qui sont presque comme un paradis et que la violence n’a pas encore arrivée. Pour ceux qui veulent nos visiter c’est fait bon d’avoir soin uniquement avec la violence,Une bonne choix est la ville de Curitiba au mon état du Paraná,une des meilleures villes du pays,vous aimerez !

    J'aime

    • Obrigada pelo seu comentário 🙂
      Je ne suis jamais allée à Curitiba, et je regrette beaucoup, car ça semble une ville très bien ! J’irai la visiter la prochaine fois, com certeza !

      J'aime

  9. salut je m’appelle luiz,je suis bresilien je veux aider avec portuguais
    m’appelle whats +5534996422774..et merci puor ce 10 boas razões para viver no brasil, eu achei bem interessanto.

    J'aime

  10. Bonjour Jenny , merci pour cette article , je suis une fille Marocaine du Maroc et je veux changé ma vie carrement , je veux vivre au Brésil , je veux des conseils comment je peux faire ça parceque je connais rien la bàs et Merci :*

    J'aime

    • Coucou Nouhad,

      Tout d’abord merci pour ton message !

      Je suis ravie que tu me lises, j’aime savoir d’où viennent mes lecteurs, car même si je cible particulièrement les français des 4 coins du monde, je m’adresse finalement à toute personne francophone curieuse du monde.

      Par rapport au Brésil, je ne sais pas vraiment comment cela se passe pour une personne originaire du Maroc ; aussi, je te recommande de regarder le site du Consulat brésilien au maroc, ou de les contacter afin de connaître les démarches. Il faut savoir que le Brésil applique un principe de réciprocité, donc ce que le Maroc impose aux brésiliens qui veulent venir au Maroc, le Brésil l’impose aussi aux marocains qui veulent visiter le Brésil.

      De quoi as tu envie, et qu’est ce qui t’attire particulièrement au Brésil ?

      J'aime

  11. Salut je suis jamais allée au Brésil mais après ce qun je viens de lire j’ai envie de prendre mes bagages et de partir tout de suite. 😁 Mais par contre qu’est ce qui t’a manquer de la France ? ?

    Aimé par 1 personne

    • Je dirais la nourriture, même si j’ai adoré la cuisine brésilienne. Et les petites distances 😉 T’es vite rendu partout en Europe, c’est pratique

      J'aime

  12. Bonjour….
    J’ai vécu 6 ans au Brésil (à Rio de Janeiro). Avant de m’expatrier, j’adorais déjà, mais c’est un véritable paradis. Les Brésiliens sont formidables. Tout y est possible. Dans chaque projet, il y a une dimension utopique (pas toujours réussie, mais l’utopie n’est elle pas destinée à l’échec). Je veux y repartir.
    Les Brésiliens, la géographie, la littérature, la cuisine, les plages, le culte du plaisir…
    J’ADOOOOORE

    J'aime

  13. Salut moi je suis du Québec j’ai 22ans, j’aimerais partir au Brésil bientôt ,mais je sais pas ou je devrais m’installer,j’opterais plus pour une ville qui bouge,plus ou moins facile a trouver du travail et bien sûr ou il y a beaucoup de football.merci de me donner des conseil.

    J'aime

    • Bonjour,

      je crois qu’en ce qui concerne le foot, peu importe la ville, il y en a toujours partout ! 😀

      Côté activités pro et culturelles, mieux vaut tabler sur des grosses villes telles que Ri ou São Paulo. Le pays traverse une grosse crise, les brésiliens quittent leur pays pour bon nombre d’entre eux qui trouvent un moyen pour ça. Aller dans d’autres villes risque de compliquer la chose côté travail. Note qu’il te faut un visa pour bosser là bas…

      J'aime

Ton commentaire est bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s