Canada : balade en traîneau à chiens au Québec

Ce week-end, je l’attendais depuis un moment. À peine deux semaines après notre arrivée au Canada, je cherchais des activités motivantes pour oublier le froid glacial, et juste au moment où je me pose la question de quoi faire, voilà qu’une amie me parle de  la possibilité de faire des balades en traîneau à chiens ! Elle m’a à peine donné les coordonnées que j’ai appelé et donc réservé une balade pour fin février (si tard juste dans l’espoir qu’il fasse plus chaud – euh non, moins froid, pardon, c’pas la même chose quand-même).

La balade avait lieu sur l’île d’Orléans, proche de Québec city, donc nous en avons profité pour visiter la ville. Je ferai un p’tit article dédié à cette adorable ville plus tard, elle mérite bien ça 😉

Sur la route entre Québec city et le lieu de rendez-vous sur l’île, nous traversons d’impressionnants paysages enneigés, avec des cascades partiellement figées par le gel, ou encore le fleuve Saint Laurent intégralement recouvert de glace et de neige…

Le fleuve Saint-Laurent en mode banquise

Le fleuve Saint-Laurent en mode banquise

Puis nous passons par ces villages en bord de fleuve où tout semble paisible sous ce radieux soleil illuminant un ciel plus bleu que bleu. Les routes sont bordées par de bien charmantes petites maisons colorées, de toutes tailles (mais assez grosses en général), avec ces fameuses petites terrasses à l’américaine (tu sais, celles où les gens se racontent leur vie le soir, assis sur le banc ou les fauteuils en rotin… ouais, je regarde trop de séries américaines, j’avoue). On essaye d’imaginer ce à quoi pourrait ressembler ce même paysage pendant la période estivale et automnale…

Après une demie-heure de route, nous arrivons à bon port : Expédition Mi-Loup. Le lieu fait maison d’hôtes en même temps qu’ils proposent des activités comme de la randonnée en raquettes, de la moto-neige, et bien sûr, la balade en traîneau à chiens !

Expédition mi-loup

On nous donne de chauds équipements (et moches – difficile de concilier « climat glacial » et « avoir un pur style »…), on nous explique comment fonctionne le traîneau (comment freiner notamment, parce que c’est un peu la seule chose à faire…), et nous attribue un traîneau par binôme. Chaque traîneau est tiré par une équipe de 6 chiens, soigneusement choisis et placés en fonction de leur caractère, de leur âge et de leur position hiérarchique dans la meute. P’tit coup de flip quand on nous attribue notre traîneau : nos chiens sont complètement surexcités, ils n’ont pas encore couru aujourd’hui, ils sont agités, tirent dans tous les sens, s’emmêlent dans leurs câbles, attaquent leurs voisins, hurlent… on craint que ce soit du gros n’importe quoi quand le traîneau sera détaché !!

Des yeux de ouf, ce chien !

Des yeux de ouf, ce chien !

Nous sommes dans le dernier traîneau ; l’instructeur détache les traîneaux des binômes devant nous, ce qui rend nos chiens encore plus hystériques de voir leurs amis s’éloigner d’eux. Le moniteur court vers nous, détache notre traîneau, et hop, nous voilà partis ! Dès qu’ils sont libérés, nos chiens s’arrêtent immédiatement de hurler, et contrairement à nos craintes, galopent tranquillement en suivant le traîneau de devant. Une sensation géniale… et hop, une p’tite larme coule (et gèle presque instantanément aussi). Clairement, ils sont dans leur élément… Dès qu’on s’arrête, ils fourrent leur tête dans la neige fraîche, pendant que d’autres se roulent dedans (ah c’est pas ma Toupie que je verrais faire ça hein !). Chaque arrêt est l’occasion de leur offrir leurs plus belles récompenses : des caresses, du jeu, de l’attention… Bien que certains de ces chiens aient un air un peu agressif, ils sont tous d’une gentillesse inégalable envers les humains. Voici deux petites vidéos de la balade :

La balade a duré une bonne grosse heure, dans de la rase campagne et en forêt, et pour une fois, il ne nous est rien arrivé de catastrophique ! Par contre, plusieurs des traîneaux devant nous se sont retournés dans des virages pris un peu trop rapidement, ou d’autres sont entrés en collision avec des arbres… Plus de peur que de mal, et je crois même que ça a plus provoqué des fous rires qu’autre chose !

À la fin de la balade, petit tour au milieu de la bonne centaine de chiens qui se reposent, attendent impatiemment leur tour de promenade ou jouent avec leur voisin. L’amoureuse des toutous que je suis est ra-vie ! Je voudrais passer la journée entière avec chacun d’eux… Au fond, deux petits enclos attirent notre attention : l’un est plein de chiots tout blancs, de vraies peluches sur pattes ! Et l’autre est pour une maman avec son tout jeune bébé de 2 mois. Inutile de préciser que j’ai passé un bon moment avec eux, à jouer, à me laisser mordiller les doigts, à faire plein de câlins ! Lorsque je prends le plus jeune chiot dans mes bras, la maman guette que je ne fasse pas le moindre mal à son petit, et me renifle de partout… peut-être pour mémoriser mon odeur et me retrouver au cas où je filerais en courant avec son petit dans les bras ahah ! En tout cas, mise à part la température largement trop basse pour moi (-20 degrés samedi, pfffff), je suis moi aussi dans mon élément au milieu de tous ces toutous !!!

Gaga ? Moi ? N'importe quoi...

Gaga ? Moi ? N’importe quoi…

Petit mot rapide pour rassurer les réfractaires à ce type d’activités « utilisant » les animaux : les chiens ne sont pas du tout maltraités pour faire ce qu’ils font. Ils ne sont même pas dressés, ils se dressent entre eux : les leaders et les plus habitués enseignent le chemin aux plus jeunes et aux suiveurs, et ainsi de suite. Ensuite, c’est l’effet de meute qui joue, et c’est tout. L’être humain n’intervient que pour mettre en place les traîneaux et entretenir les chiens un minimum, c’est tout.

Pour voir plus de photos, rends-toi sur ce lien ! Ou regarde cette vidéo 🙂

Bref, une bien belle journée, terminée en beauté puisque nous avons eu la chance d’assister à une aurore boréale ! Certes, modérée, mais aurore quand-même ! J’en parlerai sans aucun doute plus tard…

***

Suis-moi sur Instagram et Facebook !

7 réflexions sur “Canada : balade en traîneau à chiens au Québec

  1. Superbe article j’ai été 5 hivers Musher ici, dont l’année dernière . Surtout belle conclusion de fin sur les chiens et leur volonté de faire ce pour quoi ils sont fait.

    J'aime

    • Bonjour,
      Merci beaucoup de nous faire partager ton aventure tes photos et vidéos sont magnifiques . (j’aimerais connaître ou max a réussi à faire Musher ) merci d’avance pour l’info à bientôt .

      J'aime

      • Salut John , désolé du délai de 1 an .. je n’ai pas regardé les commentaires qui s’en suivait , j’ai plein d’info et d’endroit ou te rendre si jamais tu veux tenté l’expérience si elle te tente toujours . tu peux m’ajouter sur Fb ce sera plus simple : Max gogindo.

        Bonne journée.

        J'aime

Ton commentaire est bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s