Brésil : petit cours de portugais

Bon, tu l’auras compris (ou non) dans les précédents articles : j’ai habité un petit bout de temps au Brésil. Vu que j’y étais pour le travail, tu te doutes que j’ai appris la langue locale, qui est… le portugais… du Brésil (bien différent du portugais du Portugal… un peu la même différence qu’entre le français et le québecois hein !). Du coup, voyant que le Brésil semble attirer de plus en plus de voyageurs, mais que très peu parlent portugais, je propose ici un petit lexique on ne peut plus utile, avec des définitions on ne peut plus personnelles 😉 C’est parti !

Ô toi la voyageuse, si tu veux aller faire un tour à la plage au Brésil, tu n’auras pas d’autre choix que d’investir dans un nouveau bikini (=morceau de tissu pas très grand, et donc assez cher au centimètre carré, permettant de cacher une fesse et deux tétons). Mais qui dit bikini dit avoir une paire de havaïanas (bouts de caoutchouc colorés pour les pieds, que tout le monde s’arracherait au moment des soldes, et qu’il faut absolument avoir en plusieurs exemplaires) assortie aux couleurs du maillot !

Un bikini do Brasil... on dirait pas comme ça, mais il ne couvre pas grand-chose)

CaïpirinhaUne fois que tu seras équipée de tout ça, tu pourras envisager d’aller faire bronzette avec une caïpirinha (cocktail brésilien désaltérant à base de Cachaça (alias gasoil pour voitures…), de sucre, de glaçons et de citrons verts, qui se boit comme du petit-lait, mais qui fait dire n’importe quoi avant la fin d’un verre… bah c’est un cocktail quoi!) ou une cerveja (=boisson très amère pleine de bulles qui, en excès, fait gonfler le bide et que les hommes aiment boire devant un match de foot… ça vous parle??). Tu verras, c’est vraiment agréable cette ambiance praia (=plage=lieu où les filles montrent leurs fesses mais où elles risquent la prison si elles montrent les seins ! Par contre, si seuls les tétons sont cachés, ya pas problème!), avec de la musique locale type samba (=danse locale où il suffit de trépigner sur place, tel un enfant capricieux, afin que les fesses bougent dans tous les sens). D’ailleurs, par rapport à cette danse, filles trop musclées sans silicone aux fesses, s’abstenir, ça ne bouge pas assez, ce n’est pas un vrai bumbum (je ne traduis pas hein!). Avec un peu de chance et en fonction de là où tu vas, tu auras peut-être l’occasion d’admirer les danseurs de capoeira (=mix entre danse et arts martiaux, où les danseurs ont très certainement des ressorts dans les pieds). 

Prainha Branca

Si tu n’es pas trop ambiance plage, tu peux aussi t’amuser à découvrir les villes ! Les villes brésiliennes sont des villes comme d’autres, où la semaine de travail commence segunda feira (=premier jour de la semaine, qui semble être jour de fête ici tellement les gens sont contents de se revoir après deux jours de week end!), avec la routine du ônibus (=long objet roulant très polluant et très bruyant, transportant des sardines, euh pardon, des gens qui ne doivent pas craindre de puer la transpiration à la sortie du bus, ni de sentir des mains baladeuses (in)volontaires) le matin et le soir. Le midi, tu auras peut-être l’occasion d’aller manger dans un shopping mall, où tu verras les travailleurs laisser leur crachà (= badge = plaque avec nom et numéro d’employé, ainsi qu’une photo où les mecs ont tous une tête de killer, qui sert à avoir le droit d’aller travailler d’une part, mais aussi à être jetée sur les tables d’un restaurant afin de garder sa place. Et ça doit être ultra dangereux parce qu’une fois sur une table, personne n’y touche…!) sur la table qu’ils veulent réserver.

Ônibus

🙂

Bon, ok, petit cours ironique, où j’exagère les définitions de certains mots… maiiiis je ne suis pas si loin de la réalité ! 🙂

Voici maintenant des vrais mots utiles au quotidien, avec des indications de phonétique quand ça se lit différemment de ce qui est écrit ; pour info, c’est comme en espagnol, on prononce globalement TOUTES LES LETTRES :

– Bonjour : Bom dia (bom djia ; matin), boa tarde (boa tardji ; après midi), boa noite (boa noitchi ; soir/nuit)

– Salut : Oi, Ola

– Au revoir/à bientôt/à plus tard : tchau, até mais, até logo...

– À demain : até amanhã (até amagnin)

– Merci : obrigado/a (respectivement si tu es un gars/une fille)

– S’il vous/te plait : por favor

– De rien : de nada (dji nada)

– Oui : sim

– Non : não

– Je n’ai pas compris : não entendi (nao entendji)

– Je ne parle pas bien portugais : não falo bem português

– Je m’appelle Goldorak : Me chamo Goldorak

– Je t’aime : te amo (tchi amo)

– Aujourd’hui : hoje

– Demain : amanhã

– Hier : ontem

– Bisous : beijos

– J’ai faim : estou com fome (estou com fomi)

– Ça va ? : Tudo bem ?

Voilà, avec ça, tu devrais t’en sortir si tu ne fais que passer 😉 Dans tous les cas, profite à fond des bons côtés de ce superbe pays, et passe-lui le bonjour de ma part, dis-lui qu’il me manque terriblement !

Salvador de Bahia

***

Suis-moi sur Instagram et Facebook !

2 réflexions sur “Brésil : petit cours de portugais

  1. Pequena sugestão: troque o « até pronto » pelo « até logo »… Sou do Rio professora de português na Bélgica e… jamais ouvi esse « até pronto ». Bjs!

    J'aime

Ton commentaire est bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s