La vie en Nouvelle Calédonie

Non, non, je ne suis pas partie en voyage en Nouvelle-Calédonie, bien que j’aimerais beaucoup que ce soit le cas ! J’ai juste connu sur la blogosphère un couple de français vivant là-bas. Et de la même façon que j’avais interrogé Sabrina du blog maeva-tahiti.com sur la vie en Polynésie, je leur ai posé quelques questions pour qu’ils nous fassent découvrir ce fantastique territoire français du bout du monde.

Qui êtes-vous et d’où venez-vous ?

Aurélie et Francis, à leur arrivée à Nouméa

Aurélie et Francis, à leur arrivée à Nouméa

Aurélie 29 ans (ouf à quelques mois près j’assumais plus!), et Francis 29 ans aussi, nous venons du sud ouest de la France (la plus belle région sans être chauvin!), elle de Bordeaux, lui de Biarritz né à Carcassonne. Nous nous sommes mariés l’année dernière dans les Pyrénées entourés de nos familles et amis proches, avant notre grand départ. Photographes amoureux de la nature, nous cherchons à capturer les merveilles que la nature a à nous offrir.

Qu’est ce qui vous a amenés en Nouvelle Calédonie ? Depuis combien de temps y êtes-vous ?

Aurélie : Pendant mon enfance j’ai souvent entendu parler de la Nouvelle-Calédonie, un ami d’enfance y étant né n’a pas arrêté de me narguer avec ses cartes postales toutes plus belles les unes que les autres. J’avais prévu de partir après mon école d’infirmière mais pas les moyens, rebelote après mon école de puéricultrice. Il a fallu attendre une titularisation, un mariage et une mise en disponibilité pour enfin réaliser mon rêve. Francis ayant depuis longtemps l’envie de découvrir autre chose que sa France natale, quoi de mieux que de suivre sa femme pour découvrir le monde. Nous sommes maintenant ici depuis 5 mois même si nous ne les avons pas vus passer.

Quelles avaient été vos premières impressions en arrivant ?

Vue panoramique de la Baie de Dumbéa depuis le Mont Koghi

Vue panoramique de la Baie de Dumbéa depuis le Mont Koghi

Nous avons été impressionnés par la diversité des paysages, venant de Nouvelle-Zélande nous ne pensions pas que ça y ressemblait autant, et que c’était aussi vallonné, mais nous avons surtout été surpris par la chaleur étouffante à la descente de l’avion, car nous arrivions de NZ où, ne nous mentons pas, il fait un temps de merde ! Nous avons été accueillis par mon amie Florence qui nous attendait avec des colliers de fleurs (sympa après autant d’avion!) et qui nous a fait rêver dès notre première journée.

Et maintenant, avec le recul, quel est votre bilan sur la vie en Nouvelle Calédonie en général ?

Le pays de la vie chère, cela résume bien le bilan que nous pouvons en faire. Nous sommes ici depuis peu de temps, mais la vie y est agréable, il fait beau, les rencontres sont faciles, et nous sommes en vacances tous les week-ends sans avoir à partir bien loin. La Nouvelle-Calédonie ne se résume pas à Nouméa (et nous n’avons pas encore beaucoup bougé) mais nous sommes un peu déçus de voir qu’il y a autant de racisme entre les différentes communautés. Il y a aussi ici un gros problème d’alcool et de violence qu’il faut prendre en compte, mais que nous n’avons pas heureusement à subir au quotidien. Mais bon nous sommes un peu au paradis alors ça compense!
Coucher de soleil sur l’ilot Mbé

Coucher de soleil sur l’ilot Mbé

Est-ce que ce que vous vivez là-bas, ce que vous voyez, est conforme à l’idée que vous vous en étiez faite avant d’y aller ?

Je pense que nous avions justement évité de se faire une idée, pour ne pas être déçu et partir à l’aventure. Une amie de travail vivait déjà sur place depuis 2 ans donc elle nous a pas mal informés, mais tout en laissant de la place à notre découverte. On nous avait dit que Nouméa était moche, mais pour le moment nous en prenons plein les yeux quasiment tous les jours.
Coucher de soleil sur la Baie de l’orphelinat en plein Nouméa

Coucher de soleil sur la Baie de l’orphelinat en plein Nouméa

Regrettez-vous certaines choses de votre vie d’avant ? Et inversement, si vous deviez rentrer en France demain, qu’est-ce qui vous manquerait le plus ?

La famille et les amis nous manquent énormément et on aimerait pouvoir partager ça avec eux, mais heureusement il y a internet et le téléphone. Voir qui on veut quand on veut, c’est pas évident avec plus de 20 000 km de distance… On regrette aussi toutes nos affaires qu’on avait pu accumuler pendant toutes ces années, il faut apprendre à vivre en repartant de zéro. La bouffe nous manque aussi beaucoup, notamment faire ses courses et avoir tous les produits sous la mains, comme de la salade!!
Si on devait rentrer ce qui nous manquerait le plus serait le climat doux d’ici à toute saison, le non stress et la plage!
Comment se lasser?

Comment se lasser?

Bien que la Nouvelle Calédonie soit française, avez-vous senti un quelconque fossé culturel ?

Il y a un fossé énorme, ici c’est la France sans être la France. Les administrations ne sont pas les mêmes, la coutume kanak a une grande place ici et remplace même parfois les forces de l’ordre. Le schéma familial est différent est tourne autour de la tribu ou du clan. Il y a différentes communautés qui n’arrivent pas à s’entendre la plupart du temps. Pour le moment même le gouvernement n’arrive pas à se mettre d’accord pour élire un président ! Nous sommes des Z’oreils ou métro ici, la plupart du temps nous sommes bien accueillis, mais il faut savoir rester simple et ne pas venir en terrain conquis (c’est fini le temps de la colonisation), le respect de « l’autre » et de sa culture est très important.

Quels ont été les 3 plus beaux endroits que vous ayez vus là-bas ?

Coucher de soleil au Kuendu Beach

Coucher de soleil au Kuendu Beach

On n’a pas assez de recul pour ça car les moyens nous manquent encore, mais nous avons pu avoir un aperçu magique de la barrière de corail lors de notre arrivée en avion.
Nous avons aussi vécu 2 mois au bord de la plage à Kuendu Beach où nous y avons vu nos plus beaux couchers de soleils, un spectacle unique tous les soirs.
Nous avons également passé quelques week-end sur des îlots, des moments au calme, reposants entre la mer turquoise et le sable blanc (Ilot Bailly, Ilot maitre…)
Nous avons visité le sud de la grande terre qui nous a émerveillés avec sa terre rouge qui contraste avec le bleu turquoise de l’eau, région magnifique et déserte qui fait penser aux déserts arides américains!
Vue du col du Crève-Coeur en allant à Prony

Vue du col du Crève-Coeur en allant à Prony

Et côté nourriture, ça donne quoi ? Des petites choses surprenantes et/ou délicieuses dont vous voudriez nous parler ? Une spécialité locale ?

Nous n’avons pas encore goûté au Bougna, la spécialité locale pour les grandes occasions ou les réceptions, sorte de ragout cuit dans les feuilles de bananier ; il y a aussi la roussette (chauve souris frugivore) qui, bien préparée, est paraît-il délicieuse. Nous avons goûté à la viande de cerf, qui est pas mal du tout ! Mais étant pour moitié (Francis) végétarien, nous sommes limités dans nos découvertes.

Avez-vous découvert des fruits/légumes/plantes que vous ne connaissiez pas ? Idem pour les animaux ?

Ohhh oui ! Un paquet même. Déjà, les fruits sont bien meilleurs ici, alors on les redécouvre un peu. (Aurélie n’aimait pas les litchis ou la noix de coco avant d’en goûter ici !) Sinon, avant d’arriver ici nous n’avions jamais vu de carambole, de papaye, de pomme liane, de fruits à pain, de tarot, d’igname…. Nous avons découvert les flamboyants qui sont de grands arbres ornés de grosses fleurs rouges, les palétuviers qui forment les mangroves.
Il y a quelques animaux terrestres que nous ne connaissions pas ici : les sauterelles de cocotiers qui sont énormes, les pétrels (puffins) oiseaux marins en danger car font ils leur nid sur terre, il y a aussi le cagou qui est l’emblème du pays, cet oiseau incapable de voler, et la roussette dont on a parlé tout à l’heure. Il n’y a pas un seul animal terrestre de dangereux, dans l’eau c’est déjà différent, les tricots rayés sont des serpent aquatiques à rayures, leur venin est 100 fois plus mortel que celui du cobra et ce serpent, on le trouve partout…mais il n’y a pas de crainte à avoir car c’est peut être l’animal le plus patient qui soit, il est curieux mais n’attaque pas, il est paraît-il d’ailleurs très fainéant, il y a aussi les requins mais nous ne sommes pas dans une région des plus risquées.
Le fameux Tricot rayé, bien plus agile en mer que sur terre.

Le fameux Tricot rayé, bien plus agile en mer que sur terre.

Quelles ont été vos 3 moments/expériences les plus magiques et qui resteront à jamais marqués dans vos esprits depuis que vous êtes arrivés là-bas ?

L’accueil chaleureux que Florence nous a réservé à l’aéroport avec ses colliers de fleurs nous a beaucoup touchés et nous ne la remercierons jamais assez d’avoir été là pour nous aider à notre arrivée.
Nous n’oublierons pas non plus les merveilleux couchers de soleil que nous avons pu voir depuis notre arrivée, et qui nous éblouissent à chaque fois.
Sans oublier la première fois que nous avons eu la chance de pouvoir nager avec des tortues marines.
Lever de soleil sur la plage de Magenta

Lever de soleil sur la plage de Magenta

Et parce que j’imagine que les merdouilles ou les anecdotes insolites, ça arrive aussi à l’autre bout du monde, est-ce que vous en avez une belle à raconter ?

La 1ère semaine, Francis a pris un coup de soleil assez important, lui qui n’en prend jamais… nous n’avions jamais vu ça, quand il a commencé à peler, nous avons pu enlever un quart de la peau de son dos en un morceau, il aurait sûrement pu remporter le défi de Reese dans Malcolm… Ça c’est évidemment quelque chose que nous n’oublierons pas, la crème solaire non plus d’ailleurs.
Vue sur la baie du Kuendu, par beau temps le bleu du lagon est juste hallucinant!

Vue sur la baie du Kuendu, par beau temps le bleu du lagon est juste hallucinant!

Réalisez-vous que vous vivez dans une destination dont beaucoup rêvent ? Ça vous fait quoi vous dire ça

On se dit souvent que c’est un privilège d’avoir ces paysages sous les yeux et ce climat et que les gens devraient tous prendre la peine de découvrir un peu plus ces endroits, mais c’est un choix de vouloir vivre cette expérience, une décision que tout le monde peut prendre. Quand on nous dit « vous avez de la chance… », on voudrait répondre que la chance ça se provoque!

Encore un coucher de soleil depuis l’îlot Bailly

Encore un coucher de soleil depuis l’îlot Bailly

Auriez-vous des conseils pour ceux qui souhaiteraient aller s’installer en Nouvelle-Calédonie ?

Mettez de l’argent de côté, beaucoup d’argent, car ici l’installation coute cher le temps de trouver du boulot. Le mieux étant d’arriver avec déjà un travail car même si ce n’est pas impossible, c’est de plus en plus dur avec la politique d’emploi local. Si, comme Aurélie, vous êtes infirmière, ne partez pas en vous disant que ce sera facile, la concurrence est rude et il vaut mieux arriver avec un bagage d’expérience plutôt gros. Après il est facile de trouver dans n’importe quelle branche à partir du moment où on ne fait pas le difficile. Il ne faut pas arriver sur le territoire en se disant qu’on va faire fortune, ça arrive rarement et puis c’est très mal vu par les locaux, ce qui ne fait qu’aggraver le racisme envers les « blancs ». Nous ferons bientôt un article concernant les dispositions à prendre pour une bonne expatriation en Nouvelle Calédonie.
L’hotel Escapade sur l’îlot Maitre

L’hotel Escapade sur l’îlot Maitre

Et pour ceux qui souhaiteraient juste faire du tourisme ?

Mettez de l’argent de côté, vraiment. Il faut compter 2 à 3 semaines pour vraiment profiter du territoire, le mieux est de se faire des connaissances sur place via internet pour pouvoir profiter de leur expérience et ne pas perdre de temps. Comme on l’a dit plus haut tout coute cher ici, si vous pouvez vous faire prêter des affaires de camping cela sera un plus car les logements sont très onéreux. Le mieux est de prendre un pass pour visiter les 3 iles loyautés, avec un accueil en tribu et une bonne semaine pour faire le tour de la grande terre en camping. N’oubliez pas les chaussures de marche car il y a de très belles randos faciles à faire, et surtout amenez des fringues qui ne craignent pas car la terre rouge ça tache (et ça part pas!!).
IMG_2567

Juste histoire de, il fait quel temps et quelle température chez vous là ? Et dans l’eau ?

Actuellement nous rentrons dans la période froide, il doit faire encore 30°C la journée avec 25°C le soir, et l’eau doit être a 25°C !
Ouais, en fait, ça ça nous fait rire, mais c’est parce que malgré tout on est un peu jaloux de se dire que quand il fait froid chez vous, vous pouvez peut-être aller skier…
IMGP1186
Un grand merci à Aurélie et Francis pour leurs réponses ! Leurs superbes photos font rêver !
Edit du 12 janvier 2017 : Aurélie et Francis n’habitent plus en Nouvelle Calédonie depuis début 2016. 

***

Suis-moi sur Instagram et Facebook !

Une réflexion sur “La vie en Nouvelle Calédonie

  1. Pingback: Itw # La vie en Nouvelle-Calédonie - AF NEWS TRAVEL

Ton commentaire est bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s