Canada : les chutes du Niagara

Après notre périple express à Toronto et son île, direction les mythiques chutes du Niagara. Tout le monde nous avait prévenus que, étant donné que nous connaissions les chutes d’Iguaçu à la frontière entre le Brésil et l’Argentine, nous serions sûrement très déçus par Niagara. Mais bon, ça ne m’a pas découragée, et j’aime me faire ma propre opinion.

Les chutes du Niagara, c’est où ?

Les chutes du Niagara se trouvent sur la rivière Niagara, entre le lac Erie et le lac Ontario, le premier se « vidant » dans le second (t’inquiète pas pour lui, il se remplit aussi vite qu’il ne se vide de toute façon!). Cette rivière marque d’ailleurs la frontière entre les États-Unis et le Canada.

IMG_20150609_234842

Et on y va comment ?

De Toronto, c’est très simple : il suffit de longer le lac Ontario (et suivre les panneaux lol). Il y a beaucoup de bus qui font le trajet également.

Sur la route entre Toronto et Niagara Falls, arrête-toi dans les différents vignobles pour déguster du bon vin. Mais attention, ne passe pas trop tard, tout ferme très tôt dans le coin…

Le long de la route, tu verras également une grosse épave de bateau, très belle à photographier. De voir ça m’a rappelé un autre navire échoué que nous avions vu en Patagonie…

Joli navire échoué

Épave au Canada

Épave en Argentine

Épave en Argentine

Et ça ressemble à quoi ?

Alors là, forcément, je ne vais parler que de ce qu’on voit côté canadien, car je n’ai pas été dans l’autre partie, craignant trop de ne pas réussir à rentrer de nouveau au Canada.

Les chutes sont assez impressionnantes, ma foi, bien plus que ce qu’on nous avait dit. Mais c’est peut-être justement à force que tout le monde nous dise que c’était décevant à côté de celles du Brésil… nous sommes du coup arrivés là sans trop en attendre. Le débit d’eau est impressionnant lui aussi : pas moins de 2800 mètres cubes d’eau par seconde ! Je peux te dire que tu les entends tomber ces litres d’eau hein ! Ça fait un boucan pas possible… mais bon, c’est la nature  🙂 Un épais nuage se tient régulièrement juste au-dessus des chutes.

De nuit, les chutes sont éclairées de plusieurs couleurs ; c’est joli mais le regard est focalisé sur ces lumières, ce qui fait qu’on ne se rend même pas compte de la quantité impressionnante d’eau qui s’écoule là !

Si on tourne le dos aux chutes, là, on se retrouve face à un mini Las Vegas : tout clignote de partout, ya des manèges, des boutiques de cadeaux, des salles de jeux bruyantes, des attractions diverses et variées, toutes faites pour attirer le plus de monde possible et… brasser le plus d’argent possible aussi ! Il y a de la foule partout, principalement des familles, des jeunes groupes d’amis venus passer un week-end festif, ou des couples venus se marier ici…

Et on y fait quoi ?

On claque son fric ! Je résume assez bien, je crois 🙂 On y mange, on profite des diverses attractions (château hanté, cinémas 4D, etc), on flâne dans les boutiques de souvenirs, on va au casino (et on n’oublie surtout pas sa pièce d’identité dans ce cas !), et surtout, on fait une ou plusieurs des activités liées aux chutes : survol en hélico, petit tour en bateau au plus proche des chutes, visionnage d’un film sur la formation de ces chutes, promenade derrière les chutes…

Pou ma part, je n’ai testé que cette dernière activité, et je ne me ruerais pas pour la recommander. Dans le descriptif, on avait l’impression qu’on allait pouvoir marcher derrière les chutes, en les longeant de près. Et bah nan : en fait, t’es dans des sombres tunnels (élégamment vêtu d’une discrète cape de super héros…), et de temps en temps (= à 2 reprises), tu as un bout de tunnel qui t’emmène à 3m derrière une chute. Mais tu ne vois rien, tu ne fais qu’entendre un assourdissant boucan. Ok, t’es derrière les chutes, mais c’est tout… Décevant à mon goût, je trouvais bien plus sympa la vue que j’avais du haut des chutes, où je voyais cette masse d’eau se précipiter vers le bas de la chute, emmenant avec elle cailloux, végétation, petits poissons, etc.

La classe à l'état pur

La classe à l’état pur

Et on dort où ?

Le options ne manquent pas ! Grands hôtels, hôtels plus abordables, chambre chez l’habitant, appartements à louer, etc … mais pour ma part, j’avais choisi un petit motel en périphérie de ville.

Quand enfin nous sommes arrivés à Niagara Falls, nous nous sommes directement rendus dans le motel que j’avais réservé. Il avait vraiment des commentaires flippants, mais comme pour le reste, j’aime bien aller me faire ma propre idée des choses, d’autant que ce motel n’était vraiment pas cher (je crois que c’est le principe même du motel!), et puis ça fait partie de l’aventure nord-américaine 😉 .

L'arrière de notre motel

Sur les photos, nous avions l’impression de voir ce genre de motels miteux que l’on voit régulièrement dans les films et séries américains, ces motels où ont lieu des trafics de drogue ou dans lesquels les criminels en cavale semblent se réfugier. Eh bien ça n’était pas qu’une impression, pas sur tout en tout cas ! L’enseigne lumineuse du motel fonctionnait mal, comme dans les films… Dès notre arrivée sur le parking, alors que je venais de faire la remarque que je trouverais drôle qu’il y ait un peu d’action, 2 voitures de police sont arrivées de part et d’autres du motel pour venir voir ce que fabriquaient  quelques personnes installées à l’entrée d’une des chambres… comme dans les films ! Le réceptionniste tellement vieux que tu ne sais pas s’il sera toujours vivant le lendemain matin… La clientèle mystérieuse… Bref, ouais, l’ambiance motel, c’était très drôle et vraiment représentatif de l’image qu’on en avait ! Toutefois, la chambre que nous avions était bien mieux que ce qui était dit sur le site de réservation ! Les commentaires sont parfois trop sévères, je trouve…

Et on mange où ?

Même chose, les options ne manquent pas… du fast-food ou du gastronomique (à l’américaine hein…), du pas cher ou du très cher… Sache quand-même que même quand c’est « moins cher », ça reste un budget assez conséquent ; même les burgers coûtent assez cher !

Prochainement, je ferai un petit montage vidéo de notre trip par là-bas. À suivre donc…

***

Suis-moi sur Instagram et Facebook !

2 réflexions sur “Canada : les chutes du Niagara

  1. Quelle chance d’avoir fait les chutes du canadien ! Il paraît que c’est le côté le plus impressionnant. Quand on est de l’autre côté, on a bien l’impression, comme tu dis, que c’est un mini Las Vegas (d’ailleurs, il y a quoi dans la grande tour ronde/vaisseau spatial ?). Côté US, la mise en scène est la même mais il y a peu d’activités autour. Tu viens surtout pour manger, acheter des souvenirs et voir les chutes. Ah oui, et aussi te marier…

    J'aime

    • Bonne question, je ne l’ai pas visitée celle-ci, vu que j avais fait celle de Toronto. Si c est pareil, il y a un restaurant, et surtout un superbe panorama sur les chutes 😉

      J'aime

Ton commentaire est bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s