Brésil vs Portugal vs Canada

… et dans quelques mois, je pourrai ajouter vs Australie aussi dans la liste des pays étrangers dans lesquels j’ai vécu (edit du 12 janvier 2017 : depuis le 15 octobre 2015, cet article serait effectivement à compléter avec l’Australie 😉 ) ! Bref, en attendant, contentons-nous de ces trois-là. Puisqu’on me demande souvent ce que j’ai aimé ou pas aimé dans ces pays, dressons le bilan ! Histoire de ne pas écrire un roman, je vais me limiter à 3 choses que j’ai aimées et 3 que j’ai moins appréciées pour chaque pays… donc c’est loin d’être exhaustif, mais ça te donne une idée de ce que je pourrais spontanément te répondre si tu me demandais mon avis sur tel ou tel endroit !

Le comparatif…

Brésil

Les +

  • le choc culturel et l’exotisme au quotidien : où que tu ailles, tu sais que tu es ailleurs, tant par ce que tu vois que par ce que tu vis (oui, même au coeur de São Paulo!). Dépaysement assuré…
  • l’optimisme contagieux : les brésiliens ont cette capacité à voir le positif même là où il n’est pas. Et à force de les côtoyer, tu deviens pareil !

Happy Brésil

  • un pays où tout semble possible : le pays est tellement grand et comporte de telles disparités qu’il y a encore beaucoup à faire pour qui le veut.

Les –

  • l’insécurité : je devrais plutôt dire « la focalisation des médias sur l’insécurité », qui fait qu’on se sent encore plus en danger !
  • la lenteur des services et administrations : si on te donne un délai, multiplie par 3 pour avoir la durée réelle… Bon cela dit, ça aide à apprendre la patience !
  • le coût de la vie : eh ouais, « Amérique latine » ne rime pas toujours avec « pas cher ». C’est le cas pour le Brésil où le portefeuille est en hémorragie continue (à part peut-être pour la caïpirinha, le cocktail local)…

Portugal

Les +

  • la proximité de la France : tu ne reviens pas forcément plus souvent en France, mais tu deviens la destination de vacances pas chère de tes proches !
  • la bouffe et l’immobilier pas chers : tu rêvais de vivre dans un bel appartement confortable en bord de mer en mangeant tout ce qui te fait envie ? Au Portugal, c’est possible ! Bon, faut pas se leurrer, les appartements en bord de mer sont quand-même plus chers que le reste, mais c’est abordable à côté de ce que tu aurais en France !

Olhão

  • le climat : agréable tout au long de l’année, avec un ensoleillement suffisant pour être toujours de bonne humeur 🙂

Les –

  • la crise : et là, t’as beau être motivé tout ce que tu veux, quand il n’y a pas de boulot, il n’y a pas de boulot…
  • un Portugal de moins en moins portugais : immobilier pas cher… avantages fiscaux… soleil toute l’année… quoi de mieux pour attirer le monde ! Certaines régions sont littéralement envahies d’étrangers (et de plus en plus avec l’histoire des visas dorés), au point de ne plus avoir ce côté typique portugais. Je pense notamment à l’Algarve. Destination vacances toutefois sympa, mais on ne peut pas dire qu’on a vu le Portugal si on n’a fait qu’aller en Algarve !
  • les salaires bas : alors on se loge et on mange peut-être pour pas cher, mais le souci, c’est que les salaires ne sont quand-même pas des plus attractifs…

Canada

Les +

  • la gentillesse des canadiens, avec mention spéciale pour les québécois !
  • les brunches : je ne détaille pas, je l’ai suffisamment fait depuis ma première rencontre avec le brunch en ce début d’année !
  • le français, une des langues officielles : même si je maîtrise plusieurs langues étrangères, je t’avoue que c’était un sacré confort que de pouvoir parler sa langue maternelle, surtout quand il s’agit de régler des problèmes !

Les –

  • le climat : ça n’est plus un secret, l’hiver canadien est très long et très froid. Et non, ça n’est pas comparable à ce que tu as pu connaître en France, c’est complètement différent, et c’est surtout inconcevable tant qu’on ne l’a pas vécu soi-même !

Quai de l'horloge en hiver

  • un pays pas très pet friendly : et le plus paradoxal dans tout ça, c’est que beaucoup de gens ont des chiens… Bizarre dans un pays aussi peu pet friendly !
  • la rigidité des administrations (et je pense surtout à l’immigration) : la règle, c’est la règle, et même si tu la trouves stupide, tu discutes pas !

Et concrètement, lequel j’ai préféré ?

Je suis bien incapable de répondre à ça ! Chaque endroit m’a charmée pour des raisons différentes, et il y a des choses qui sont incomparables. Tout ce que je sais, c’est que je ressens un très fort attachement envers le Brésil. Je ne saurais expliquer pourquoi, c’est juste comme ça… Peut-être parce qu’il s’agissait de ma première véritable expérience de vie à l’étranger sur du long terme ? Ou parce que ça a marqué un véritable tournant dans ma vie ? Je n’en sais rien… je sais juste que je retournerai certainement poser mes valises là-bas un jour !

***

Suis-moi sur Instagram et Facebook !

3 réflexions sur “Brésil vs Portugal vs Canada

  1. Salut Jenny,

    J’ai fait aussi les 3 (hormis le Québec, moi j’ai fait l’Ontario) et je te comprends. Pour le Portugal c’est vrai que ça devient de moins en moins portugais mais ça, l’immigration c’est le cancer de l’UE !

    Pour ma part, je suis également attiré par le Brésil. Disons qu’avec la crise, l’inflation est +/- à 8,5% et le Real fort bas mais c’est intéressant d’y investir des capitaux étrangers. Cela reste quand-même le pays qui offre le plus d’intérêts bancaires en placement à bas risque comme les bons d’État qui varient de 13% à 20% en intérêts annuels. Chose que tu n’as même pas en private banking en Europe !!! Bien sûr il te faut un RNE et un CPF pour y avoir droit.

    @ bientôt.

    Yannick

    J'aime

    • J’ai les deux (CPF et RNE), peut-être me faudrait-il trouver une excellente idée de business de toute urgence 😉
      Ontario, j’ai adoré pour ce que j’en ai vu ! (tu as peut-être vu mes quelques articles sur le sujet!)

      Concernant l’immigration en Europe, je n’ai pas vraiment grand chose contre (je serais bien mal placée pour la « migrante » que je suis!!), mais je trouve dommage quand ça dénature une région à ce point. Je n’apprécie guère l’Algarve pour ça. Je parle très bien portugais, et ça m’emmerde clairement d’aller au restaurant et tomber sur des serveurs qui ne parlent qu’allemand ou anglais… Après, je comprends qu’ils choisissent le soleil portugais plutôt que la grisaille anglaise, mais… bah faut apprendre la langue, c’est la moindre des choses, et c’est une marque de respect envers les locaux.

      J'aime

      • Tant que ce sont des germanophones et anglophones ça va encore… Moi je te parle d’une immigration non-européenne qui se transforme en envahisseurs !!! Personnellement, je n’hésite pas à les critiquer car moi au Brésil je vais créer de l’emploi, eux viennent ici en Europe pour se choper des allocs…

        J'aime

Ton commentaire est bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s