Portraits de passagers d’avion

J-4 avant le grand départ ! Enfin le nouveau grand départ… On pourrait se dire qu’à force de vagabonder comme je le fais, je devrais être habituée, notamment à prendre l’avion. Ouais, bah nan. C’est plutôt de pire en pire, même ! Donc autant te dire qu’à 4 jours du départ, alors que je suis déjà ultra stressée par la paperasse pour ma chienne (promis, yaura un article… un looooong article…. qui fait mal à la patience et au portefeuille), je consacre aussi une grande partie de mon stress (absolument pas communicatif) à la peur d’avion… J’ai tout essayé (ou presque) pour tenter de me calmer, mais rien ne marche bien sur moi (je suis l’exception qui confirme rien du tout…). Mais j’essaie de me distraire en observant le monde autour de moi dans l’avion. Ouais, je regarde ceux qui partagent le même vol que moi et qui vont devoir supporter ma présence dans cet avion, et rapidement, j’arrive à reconnaître différents types de personnes. Tu sais, ces personnes que tu retrouves systématiquement sur tous les vols, d’où que tu partes, et où que tu arrives. Limite tu te demandes s’ils te suivent pas… Moi je les observe tellement que j’ai l’impression de les connaître à la fin ! Allez, j’arrête le suspense (euh… ouais… c’était du suspense, ça…), je te présente mes « compagnons de vol » !

Plane

– l’homme hyperconfiant (ce personnage n’est jamais une femme, c’est étrange…!) : celui que Gad Elmaleh a très bien décrit, qui te sort tout un tas d’arguments et de théories sur la sécurité des vols, et qui ne comprend vraiment pas pourquoi ni comment tu peux avoir peur de l’avion… N’empêche que toi, tu es resté sur l’interrogation flippante et non résolue de Gad : « pourquoi un aéroport, on appelle ça un terminal ? »

– les parents pas top à l’aise : ceux qui ne savent pas quoi faire de leur bébé qui crie du décollage à l’atterrissage, de jour comme de nuit et quelle que soit la durée du vol… (ouais, c’est marrant, il existe aussi à la SNCF celui-là!).

– la croyante et méga-pratiquante : celle qui te fait un peu flipper à prier à voix basse pendant tout le vol, chapelet en mains… et qui entre moitié en transe quand il y a des turbulences.

Cristo Rei à Lisbonne

– le zen : celui qui a l’incroyable chance de s’endormir dès qu’il s’installe sur son siège, qui ne bronche pas d’un poil lorsqu’il y a des secousses, et qui se réveille gracieusement quand l’avion a atterri.

– la « encoreplusflippéequetoi » (on notera que ce personnage est toujours une femme…) : celle qui pousse un cri à chaque légère secousse et qui appelle l’hôtesse régulièrement pendant le vol, juste pour savoir si tout se passe bien… C’est cool (ou pas) d’être à côté d’elle, car elle te fait prendre conscience que tu n’as pas si peur que ça en avion, et du coup, toi, tu ressors tout(e) fièr(e) de ton vol !

– le dégueu : celui qui se racle régulièrement et bruyamment la gorge et le nez, et que tu entends de n’importe où dans l’avion (information importante : il est donc inutile de demander à l’hôtesse à changer de place…)

– l’artiste perché : le mec qui, persuadé que l’inspiration vient en prenant de l’altitude, reste pendant tout le vol devant sa feuille blanche à attendre que les dessins ou les mots coulent de son crayon… Mais comme rien ne vient, il passe tout le vol à se tenir et se grattouiller le menton…

– la jeune accro aux réseaux sociaux (encore une gonzesse…) : celle qui prépare pleins de tweets et de statuts facebook à publier dès l’atterrissage (que tu ne comprends même pas tellement le mélange des fautes d’orthographe et de # est insupportable!), et qui tire toute une série de selfies où elle pose avec une bouche en cul de poule devant tout et n’importe quoi… voire même, qui va te demander de poser avec elle et de faire toi aussi le cul de poule, pourtant si affreux sur toi…

 la p’tite mamie gourmande : celle qui voyage avec tous les restes de pâtisserie dans son sac, et qui veut absolument t’en donner, car comme toutes les mamies, elle trouve que tu ne manges pas assez…

P1130299

Et j’en passe quelques autres…!

Et au milieu de tout ça, il y a toi, toi qui, à chaque secousse, broies le bras de ton/ta conjoint(e) ou de ton pote (voire même de l’inconnu(e) qui se trouve à côté de toi) , toi qui te dis que tu aurais dû envoyer un mail à ta mère pour lui dire quoi faire de tes affaires et de bien s’occuper de ton chien si ton avion s’écrase ! Toutefois, d’observer les personnes dans l’avion occupe l’esprit et évite de trop s’apitoyer sur son angoisse 🙂 J’ai testé pour toi…

Et toi, tu fais partie de quelle catégorie ?

*article que j’ai à l’origine écrit pour mon site sur le Portugal début 2014, mais qui tombe à pic compte tenu de l’approche du jour J 🙂 Bon, promis, je ne te le ressortirai pas à chaque fois que je prendrai l’avion ! 😀

***

Suis-moi sur Instagram et Facebook !

Tu pars en voyage au long cours ? N’oublie pas l’assurance ! Plus d’infos ici avec en bonus 5% de réduction pour toute souscription de l’assurance Cap Working Holiday !

11 réflexions sur “Portraits de passagers d’avion

  1. Moi je sui plutôt dans la catégorie « Zen », j’adore prendre l’avion et je dort comme un bébé! Je me dis au pire j’ai bien vécu! 😉

    J'aime

    • Oh la la, comme je t’envie !!! En fait, c’est plutôt Alban qui rêverait que je sois comme ça, car je pense que je lui pourris plus son vol que le mien (il doit appréhender mardi aussi lol). Et quand ya des turbulences, ça te réveille au moins ?? Au Brésil, vu que je le prenais super régulièrement, j’avais réussi à m’apaiser, et je réussissais même à m’endormir avant le décollage pour me réveiller à l’atterrissage ; ça c’était top de chez top !!

      Aimé par 1 personne

      • Si je dors ça ne me réveil pas! J’adore le décollage c’est l’excitation du départ! Allé bon courage (surtout à Alban! 😉 )

        J'aime

  2. Moi je fais partie de ceux qui s´installent près de la fenêtre et qui scrutent l´extérieur afin de localiser géographiquement des repères connus ou localisés avant le départ sur la carte,le jour bien sûr et lorsque l´atmosphère le permet.Je n´aime plus voyager en avion car je n´ai jamais accepté d´être traité comme du bétail et plus récemment être obligé,sans ménagement de quasiment se dénuder pour passer par les portiques.L´avion ,c´est pire que l´autobus et les aéroports avec leur ambiance mélange parfum mélange cuisine rapide et de plus en plus supermercados, me fait déprimer.Sans compter que définir un voyage une année à l´avance pour bénéficier des meilleurs prix n´a jamais été mon fort.Je termine en disant qu´au début,j´avais réellement peur,surtout en traversant de turbulences ,mais la fréquence des voyages fait qu´on s´habitue et les statistiques étant à l´appui,cela reste quand même un transport sûr,sauf bien sûr si un élément de la chaîne humaine ,longue chaîne entrant en jeu dans le transport aérien,fait défaut.

    J'aime

    • Oui, c’est vrai qu’on s’habitue. Je prenais l’avion plusieurs fois par mois quand j’habitais au Brésil, et j’arrivais à m’endormir avant le décollage pour ne me réveiller qu’après l’atterrissage. Puis après, en déménageant au Portugal, j’ai cessé de prendre l’avion, et du coup, ma peur est revenue puissance 100000 ! j’ai plus qu’à m’y remettre de façon plus régulière quand je serai en Australie !

      J'aime

  3. Est-ce que tu as essayé l’hypnose ? Perso, je suis comme toi, depuis une mauvaise turbulence qui a créé la panique, je ne suis pas sereine en avion. J’ai tout essayé, même le Lexomil et depuis mes 6 séances, ça va mieux. Je n’aime toujours pas l’avion mais je n’angoisse plus une semaine avant (à en faire des cauchemars) et je ne suis plus à la limite du malaise à la première turbulence.
    Sinon, rien à voir, mais j’aime bien l’appellation « membre de la famille de Forest Gump », je pensais être la seule à me les coller, je vois qu’on est plusieurs 🙂 !

    J'aime

    • Non, je n’ai pas encore testé ! Mon médecin généraliste français s’est mis à faire ça depuis peu, sauf que je ne reviens jamais suffisamment de temps en France pour faire les séances en question. Il semblerait que ce soit assez efficace, même quand on n’y croit pas beaucoup beaucoup 😉 Et comme je suis sujette à bien d’autres angoisses, j’y songe de plus en plus.

      Eh oui, je les attire je crois moi. Partout où je vais, je m’en colle un… ! Mais bon, d’un autre côté, j’aime bien écouter les histoires des gens, ce par quoi ils sont passés, et vers où ils pensent aller… leur boite de chocolats quoi ! 🙂

      Aimé par 1 personne

  4. Je fais partie de la catégorie peu enviable de la la « encoreplusflippéequetoi » . Génial pour toi. Et je ne m’habitue pas, malgré plus d’une dizaine d’années, malgré le fait qu’en habitant en Australie, je prenais l’avion plus souvent qu’à mon tour.

    Dans mon travail, on utilise beaucoup l’hypnose (non, ce n’est pas moi qui hypnotise, mais mes clients font appel à un hypnothérapeute) et je vois des résultats absolument impressionnants pour ce type de peur. Je pense essayer pour le prochain départ. Je l’ai utilisé pour des problèmes d’insomnies, accouchements, etc.

    Aimé par 1 personne

    • Ah pour l’insomnie, ça m’intéresse aussi ! Grosso modo, je crois que pour quelqu’un d’aussi anxieux que moi, l’hypnose ne peut être que bénéfique ! 🙂

      J'aime

  5. Alors je te souhait de ne jamais prendre le même avion que moi car je suis à le fois celui qui te dira « ah bon ! Tu as peur de l’avion ? Mais c’est le moyen de transport le plus sur… etc, etc » mais en plus qui espérera un maximum de turbulence (parce que c’est cool un peu d’adrénaline car de toute c’est le moyen de transport le plus sur) et voir même un atterrissage forcé sur une île déserte, mais ça c’est peut-être parce que je regarde trop de séries^^
    PS : Et Toupie, elle est quel type ?? 🙂
    rePS : tiens j’y pense en parlant de chien, ça n’a rien à voir mais juste à titre informatif, y a t’il le droit de mettre une caméra dans la cage du chien ?

    J'aime

    • Loool en effet vaut mieux qu’on ne prenne pas le même avion 😀 Quoique je serais ptet capable de te faire paniquer 😉

      Toupie, c’est un croisement entre un Beagle et un Podengo portugais (aussi appelé chien de garenne portugais).
      Pour la caméra, je ne pense pas, ils acceptent juste un vêtement ou un jouet type peluche mais rien susceptible de le blesser. Et je sais pas si j’aimerais voir ce qu’elle fabrique pendant son vol ma foi 🙂

      J'aime

Ton commentaire est bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s