Notre premier Thanksgiving

Depuis un peu plus de deux semaines, nous sommes hébergés en HelpX dans une famille au nord-ouest de Sydney. Il s’agit d’un couple d’anciens champions olympiques de basket, lui australien (que je nommerais G. dans cet article, pour des raisons de confidentialité confidentielle 😉 ), elle américaine (J.), et deux jeunes enfants. Cette expérience HelpX était totalement différente de la précédente en ferme, puisque d’une part, nous ne sommes pas dans une ferme mais bien en zone urbaine, et d’autre part, parce que c’était leur première expérience à eux, et surtout, les besoins n’étaient pas du tout les mêmes.

Nous avons encore beaucoup appris au cours de ce HelpX, notamment sur le monde des Jeux Olympiques, puisqu’ils y ont passé quelques longues années (et j’ai aussi appris que se péter des côtes, ça fait mal… oui oui, j’ai testé pour toi ici!). Mais ça a avant tout été une aventure multi-culturelle, parce qu’on a encore approfondi notre connaissance de la culture australienne grâce à G., et nous avons en même temps découvert la culture américaine du fait que J. soit originaire de là-bas. D’une pierre deux coups…

Du coup, ce jeudi. c’était Thanksgiving, et bien que ça ne se fête pas en Australie, ici, dans cette famille, on le fait quand-même, malgré les milliers de kilomètres qui séparent J. de son pays d’origine. La date exacte était le 26 novembre, mais ce n’était pas pratique de le célébrer à cette date précise cette année puisque c’était un jeudi, et que vu que Thanksgiving n’existe pas en Australie, bah ya pas de jour férié… Donc J. a voulu fêter ça ce week-end, ce dimanche 29 exactement. Dès 6h30 le matin, elle était affairée à la cuisine à préparer tous ces délicieux plats qu’on allait se mettre dans la panse. Nous n’étions pas nombreux hein, rien à voir avec les Thanksgiving qu’on voit dans les Feux de l’Amour (ne dis pas que tu ne connais pas au moins de nom, ta mère a forcément regardé… ou ton père en cachette lol). Juste cette famille de 4 personnes, le père de G., et nous 2.

Au programme, tous mettre la main à la pâte pour préparer un gros repas, puis manger, boire, et apprécier le moment présent, apprécier la compagnie des présents, et voilà. Pas de cadeaux, de chichi, juste une simple célébration. Au menu : bien trop, mais bien trop bon ! Une bonne grosse dinde farcie, de la purée maison (avec autant de fromage que de patates dedans), des patates douces, des haricots verts, des petits pains maison (faits par moi grâce au super Thermomix 😀 ) trop trop bons (ouais, ok, j’en suis fière de mes petits pains… et alors ?), des sauces… pour finir sur une pumpkin pie maison. Et il parait que ça n’est pas beaucoup…

Pumpkin pie

Tarte à la citrouille

J’étais pour ma part bien contente de participer à ça, j’aime découvrir les traditions des autres cultures de notre monde, et celle-ci n’était pas des moindres ! Ce gros repas était également une bonne occasion pour nous de célébrer notre dernier jour avec eux, puisque ce lundi, notre aventure chez eux prend fin. Nous déménageons de nouveau de l’autre côté de la ville, où nous comptons rester quelques temps (on espère!!), dépendant principalement de comment ça se passe avec lui, mais également des éventuelles opportunités que nous trouverons !

***

Suis-moi sur Instagram et Facebook !

Ton commentaire est bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s