Vanuatu : dépaysement total

Quand j’étais gamine et que j’entendais parler de ces lointaines îles aux noms plus exotiques les uns que les autres, jamais je n’aurais pensé que j’aurais pu m’y rendre un jour ! Pourtant, voilà que sur un coup de tête, j’ai atterri sur l’archipel peu connu du Vanuatu, à environ 3h de vol de Sydney.

Pourquoi sur un coup de tête ? Parce que normalement, on devait aller aux Fidji, voyage dont on discutait depuis longtemps, en s’appuyant sur le prétexte de nos 4 ans de mariage pour justifier le fait qu’on s’y rende. Mais finalement, au moment où on a voulu réserver, on s’est dit qu’il serait bon de comparer avec d’autres destinations quand-même, histoire de peut-être faire quelque chose qui soit aussi cohérent par rapport à l’état de notre portefeuille. Et parmi les destinations plus abordables que les Fidji, il y avait notamment le Vanuatu… Moi qui préfère toujours aller aux endroits où peu pensent aller, autant te dire que j’ai sauté sur l’occasion de ce prix apparemment promotionnel ! Ça, c’était il y a tout juste un mois…

Entre le moment de la réservation et le départ, quelques semaines se sont écoulées, et pas des moindres. J’ai enchaîné les emmerdes dans tout plein de domaines, et vraiment, je n’avais qu’une seule hâte, c’était de partir loin de tout ça. Du coup, j’attendais vraiment beaucoup de ce voyage, peut-être même trop… Mais pourtant, ce voyage au Vanuatu, le pays en lui-même, ses habitants, ses paysages,… ont bel et bien relevé le défi de répondre à mes attentes, et m’ont même apporté bien plus que ce que j’aurais pu imaginer…

Ça a fait du bien de rencontrer des personnes qui n’ont rien mais qui sont prêtes à tout te donner, des personnes qui n’ont rien mais qui respirent le bonheur. En 5 jours sur place, j’ai eu droit à plus de bonjour et de sourires qu’en 8 mois en Australie !
Ça a fait plaisir de voir des enfants épanouis en s’amusant avec ce que la nature leur offre et non tête baissée sur un smartphone.
Ça a fait tellement de bien de voir des gens loin de s’imaginer toute la barbarie qui détruit le reste de la planète ; eux ont suffisamment à faire avec leurs préoccupations locales, notamment leurs perpétuels combats contre les colères de la nature (le Vanuatu est régulièrement touché par des cyclones, des tremblements de terre, des éruptions volcaniques, etc…).

Avec les enfants du village d'Emua

Avec les enfants du village d’Emua

Là-bas, alors que je n’avais pourtant pas accès à Internet, outil habituellement omniprésent dans ma vie, je me suis sentie bien. J’ai compris que j’étais capable de vivre sans, que le bonheur « déconnecté » existait vraiment, et surtout, j’ai vu que même si je disparaissais de la circulation pendant quelques jours, tu étais toujours là, toi, lecteur, à me suivre et me soutenir.
Là-bas, alors que je n’ai pas pu prendre la moindre douche digne de ce nom pendant plusieurs jours d’affilée, moi qui suis un peu relou sur l’hygiène, je me suis sentie bien. Même si j’avais les cheveux vraiment crades et pas la moindre trace de maquillage (ceux qui me connaissent savent ô combien c’est pourtant peu probable), j’ai vu qu’on appréciait discuter avec moi malgré tout, on semblait s’en foutre royalement du reste. Ça m’a rappelé à quel point on passe sûrement trop de temps à s’attarder sur les apparences, alors que ce qui compte est ce qui se cache derrière.
Là-bas, alors que j’avais vraiment emmené le minimum avec moi en dehors de mon matos photo, je me suis sentie bien. A-t-on réellement besoin de tout ce qu’on a ? La réponse m’a semblé claire…

J’ai vraiment aimé cette découverte, entre la nature luxuriante et colorée, la nourriture simple et savoureuse à la fois, le climat on ne peut plus agréable, les gens les plus gentils et souriants du monde… Je me suis sentie en phase avec ce lieu, en phase avec son peuple, et surtout, en phase avec moi-même, chose qui se faisait rare ces derniers temps !

Près d'Emua

Près d’Emua

Ça a de loin été le voyage le plus dépaysant et ressourçant de tout ce que j’ai pu faire jusqu’à maintenant… Ce que j’ai vu et vécu là-bas m’a remis les idées en place et ramené les pieds sur Terre, ça m’a fait réaliser ce qui m’est véritablement important et ce qui m’est futile, ça m’a rapprochée de ce que je suis vraiment ; tout cela m’aura permis de prendre une grande décision dont je te ferai part très prochainement ! 🙂

Sunrise

En attendant, je t’invite à aller jeter un oeil à quelques uns de nos clichés bien colorés faits pendant notre périple, en visitant notre album en ligne ici ! Je rentrerai davantage dans les détails de ce voyage dans un prochain article qui sera davantage axé sur notre programme de ces 5 jours, et dans lequel je te passerai des informations qui pourront t’être utiles si tu souhaites à ton tour aller te dépayser au Vanuatu.

***

Suis-moi sur Instagram et Facebook !

10 réflexions sur “Vanuatu : dépaysement total

  1. On ne sort jamais indemne de ces pays, touchés par les paysages magnifiques et surtout par la population simple et accueillante.
    Tu es cruelle de nous laisser en attente de votre prochaine grande décision !!!
    Bises à vous deux et caresses à Toupie (qui a du rester en pension avec les kangourous)

    J'aime

  2. ah oui pour l’originalité y a pas photo!! J’ai hâte de lire le suite. Je te comprend à quel point ça fait du bien se déconnecter et avec des gens qui apprécient la simplicité. Eux aussi ont leurs problèmes mais malgré cela le négatif ne semble pas l’emporter ;
    Les good vibe oh combien c’est important

    J'aime

  3. C’est un très joli voyage !
    C’est ce que j’aime dans les voyages, rencontrer les gens, découvrir de nouvelle culture différente de la nôtre.

    Belle journée,

    J'aime

Ton commentaire est bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s