Aller chez le coiffeur à l’étranger

Quand tu pars vivre à l’étranger / ou voyager au long cours, t’as un peu le sentiment de faire une parenthèse dans ta vie. Ça n’est pas complètement faux, mais ça n’est pas complètement vrai pour l’intégralité de toi-même non plus : tes cheveux, eux, ils ne font pas de parenthèse hein ! Donc arrivera sûrement le moment où faudra que tu fasses quelque chose pour cette tignasse, genre aller chez le coiffeur. Ça parait hyper simple comme ça, mais en fait, aller chez un coupe-tifs à l’étranger, c’est un tout petit peu la galère quand-même, même quand tu parles très bien la langue du pays.
Déjà, en France, ça peut souvent s’avérer complexe : as-tu déjà remarqué qu’on ne parle pas la même langue que les coiffeurs ? Tu dis que tu veux te débarrasser des pointes, genre 1 ou 2 cm, et lui t’enlève 10cm. Et quand toi tu parles de noms de couleurs, lui te parle en numéros de couleurs… Bref, pas simple de se faire comprendre dans ces circonstance ! Alors imagine un peu le truc à l’étranger ! Hormis au Portugal, je n’ai jamais réussi à avoir la couleur exacte que je voulais, ni la coupe. Et le plus inquiétant, c’est que ça a été le cas même en montrant des modèles ! 😀

Revenons donc sur mon historique capillaire (pas rassurant) à l’étranger. En 5 ans et demi à l’étranger avec des cheveux très longs et colorés, tu te doutes bien que j’ai expérimenté un bon nombre de coiffeurs !!

Mes cheveux... mais ça, c'était avant !

Mes cheveux… mais ça, c’était avant !

Au Brésil, la première coiffeuse voulait ajouter quelque chose qui ferait joli selon ses dires à elle. Résultat, sur une jolie chevelure brune, j’avais une mèche blond platine de chaque côté du visage. Je te laisse quelques secondes pour t’imager le truc… Affreux. J’ai reteint ces deux mèches moi-même, et n’ai plus jamais laissé place à quelconque fantaisie venant d’un coiffeur qui pensait que « ça ferait joli », surtout un coiffeur que je ne connais pas plus qu’il ne connaît ma chevelure ! La seconde coiffeuse, je ne sais clairement pas ce qu’elle m’a mis sur les cheveux, car je n’ai pas vu la différence. Seul mon portefeuille a vu une différence !

Au Portugal, le tout premier coiffeur que j’ai vu m’avait été déconseillé par un portugais, sous prétexte que ce salon comptait un bon nombre de coiffeurs brésiliens (Brésil – Portugal, le grand amour apparemment…). Pour la peine, j’ai fait exprès d’y aller, parce que moi, je les aime les brésiliens. Et je suis tombée sur une portugaise, visiblement la seule du salon, qui n’avait apparemment jamais utilisé des ciseaux de sa vie. À tel point que j’ai ensuite laissé le soin à mon mari (qui pour le coup n’avait réellement jamais coupé des cheveux de sa vie) de me rectifier mon dégradé… Et crois-le ou non, c’était vachement mieux !!
J’ai ensuite trouvé un salon de coiffure où la coiffeuse faisait exactement ce que je voulais, j’avais la teinte précise que je voulais, la coupe que je voulais… top. Ça a bien été la seule !

Direction le Canada… je me disais que ça allait être plus facile car j’allais pouvoir m’exprimer en Français. Que daaaalle ! Déjà parce que le français du Québec est parfois vraiment très différent en termes de vocabulaire mais aussi parce que je suis encore tombée sur des coiffeurs qui, sous prétexte que ça fait 3, 4 ou 5 ans qu’ils exercent, pensent connaître mon cheveu mieux que moi qui subis mes tifs depuis plus de 30 ans et qui connais les spécificités de celui-ci, même si au premier abord tout le monde se plante sur la nature de mes cheveux. Premier coiffeur : je voulais un balayage miel, je suis sortie blonde platine. Second coiffeur, je voulais un tie and dye, je suis sortie avec les cheveux quasi noirs…

Bon… direction l’Australie. Déjà, les prix sont prohibitifs ici, mais en plus, on te prévient rapidement qu’il y a très peu de bons coiffeurs ici. Du coup, j’ai d’abord fait appel à une coiffeuse à domicile française. Même réflexion qu’au Canada, on parle la même langue, ça devrait être plus facile. J’ai expliqué avec mes mots, j’ai montré des modèles, j’ai fait part des spécificités de mon cheveu, j’ai bien précisé ce que je ne voulais surtout pas (être trop claire ou trop foncée). Et devine le résultat ? Bah elle m’a flingué les cheveux… J’ai fini avec les cheveux très foncés avec des mèches blanches (je ne déconne pas). Cruella. Certaines mèches, brûlées, venaient dans mes doigts au coiffage. Bref, moi qui avais des beaux cheveux bien hydratés, d’un joli châtain clair qui avait juste besoin d’être un peu illuminé par un fin balayage et une retouche couleur, c’était clairement fini après ça ! Forcément, j’ai fait part de ma déception à la coiffeuse. Elle a voulu revenir le lendemain pour rectifier le tir et juste repigmenter un peu les cheveux blancs. C’était à peine mieux, et le mal était fait de toute façon. Heureusement, je venais tout juste de commencer un taf dans une entreprise fabriquant des cosmétiques notamment pour les cheveux, et je pense que l’un de leurs shampoings a sauvé ce qu’il me restait de potable. Mais que se passe-t-il quand tu repigmentes un cheveu complètement flingué ? Bah ça ne tient pas… donc 3 semaines après, j’étais toujours à mon stade Cruella.
Après quelques heures de recherche sur Internet, j’ai finalement trouvé un salon de coiffure très bien à deux pas de chez moi, où ils ont compris la nature de mon cheveu en 2 secondes. Il est un peu cher (bien que plus abordable que ce qu’il y a sur Sydney même !), mais il y a un massage inclus, des boissons (dont du champagne, de la bière, du vin… même quand tu as rendez-vous à 8h le matin…), et de toute façon, en attendant que mes cheveux repoussent sainement, je ne vais pas y aller souvent !

Ça rendra toujours service en attendant les retours en France, où je passe systématiquement voir ma coiffeuse habituelle depuis quasiment 10 ans. Avec elle, c’est sûr, pas de mauvaise surprise !

Du coup, je n’ai pas vraiment de conseil pour que ça se passe bien chez le coiffeur à l’étranger. Apporter un modèle est essentiel, mais même avec modèle, tu peux t’attendre à être déçu(e)…

Et toi, comment tu te débrouilles si tu as besoin d’aller chez le coiffeur à l’étranger ? 

***

Suis-moi sur Instagram et Facebook !

Ton commentaire est bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s