Ces p’tites habitudes à l’australienne

Ce qui est cool en multipliant les expatriations dans différents pays, c’est que tu t’imprègnes vraiment bien de chacune des cultures. Mais forcément, en habitant dans le pays et en vivant son quotidien, on finit aussi par prendre des habitudes locales, parfois même sans nous en rendre compte. Qu’en est-il des petites habitudes que j’ai prises ici en Australie ? Allez, je te dis tout !

Je marche pieds nus

Je ne comprends pas trop l’utilité des magasins de chaussures ici, puisque bon nombre de personnes marchent finalement… pieds nus !! Au départ, je pensais que c’était un truc de bord de plage uniquement. Mais non, c’est partout, même si ça reste moins fréquent en plein centre ville ! Voir des gens qui marchent pieds nus dans la rue, dans le bus, dans les centres commerciaux, dans les restos… c’est ultra commun ! Douillette que je suis (et surtout très attachée à mes talons hauts), je m’étais dit que jamaaaaaaaaais je ne ferai comme eux. Tu parles ! J’ai cédé lorsque je bossais à l’autre bout de la ville et que je passais au moins 2 heures dans les transports par jour en plus de la grosse demi heure de marche… Désormais, crois-le ou non, mais je suis plus à l’aise à marcher pieds nus qu’avec mes talons, et il m’arrive bien souvent de partir de la maison en ayant oublié… de mettre des chaussures !!! 😉

Marcher pieds nus sur le trottoir en béton, normal !

Marcher pieds nus sur le trottoir en béton, normal !

Je me lève aux aurores

Ici, la nature s’éveille très tôt dans la journée, encore plus en été… Pendant les journées les plus longues de l’année, le soleil apparait à l’horizon à 5h20 environ, mais c’est dès 4h30 que le ciel s’éclaircit déjà, t’imagines ? Je n’ai jamais été lève-tard, mais ici je me lève encore plus tôt que tôt ! Je n’arrive pas vraiment à dormir quand le soleil tape chez moi au travers des vitres, d’autant qu’ici, les volets, ils ne connaissent pas. La première fois que je suis allée me balader dehors à 6h du matin, j’ai été surprise de voir le monde qu’il y avait ! Moi qui pensais être tranquille… Eh bah nan ! Les australiens se lèvent tôt, et c’est tout naturellement que j’ai pris le même pli !

Je prends mon dîner (« souper ») à 18h

Au Canada déjà, tout le monde mangeait vachement tôt le soir. J’avais pas réussi à prendre le pli là-bas… Je suis plus latino qu’autre chose à ce niveau là, donc passer d’un dîner vers 20h30 à 3 heures plus tôt, c’est quand même bien différent ! Puis en arrivant ici, ce qui a changé la donne, c’est quand Alban a commencé à bosser en entreprise ; quand il arrivait à la maison le soir, vers 18h, il avait tendance à se jeter sur le fromage, les gâteaux, le pain, etc… Forcément, il n’avait plus très faim pour les plats que je préparais 2 heures plus tard, pourtant sains (en tout cas bien plus que les cochonneries du « goûter »!) et savoureux. C’est là que j’ai compris que ça serait ptet pas si mal de prendre le rythme australien et manger plus tôt ! Et très sincèrement, je ne trouve pas ça si désagréable finalement 😉

Je me balade avec un gobelet de café à la main dans la rue

Ce doit être le truc des pays anglosaxons par excellence, car au Canada, on voyait déjà tout le monde faire ça. Mais pas autant qu’ici ! Bon, en même temps, le climat ne le permettait pas vraiment non plus toute l’année ! Moi j’aime bien me poser pour prendre un café ; j’écoute le monde autour de moi, j’observe, je m’inspire de mon environnement pour mes bouquins. Mais des fois, j’aime bien me poser ailleurs, sur un banc dans une rue, sur un muret en bord de plage… et quand même avoir mon café avec moi. Et c’est ainsi que j’ai commencé à prendre des cafés à emporter et à me la jouer avec mon gobelet à la main dans la rue ! 

Je remercie les chauffeurs de bus

Non seulement je remercie le chauffeur, mais en plus, je lui ai dit bonjour en montant dans le bus. En dehors des étrangers non habitués ou des gens ingrats, tout le monde est globalement très poli avec les chauffeurs de bus, et ça crée une ambiance sympa… Par contre, le jour où je vais repasser en France et que je ferai pareil, ne risque-t-on pas de me regarder de travers ? 😉

Je porte un chapeau

Les premières fois où tu te balades dehors en plein été en Australie, tu rigoles un peu de voir la quantité de personnes qui portent un chapeau. Puis tu te fais une insolation. Puis un coup de soleil sur le cuir chevelu. Puis encore une insolation, même en restant peu de temps au soleil. Et là, tu comprends pourquoi tout le monde a un chapeau, et tu cèdes au chapeau ! 

Avec le dingo

Jamais sans la crème solaire !

Tu savais que l’Australie était le pays qui a le plus grand nombre de cas de cancers de la peau? Sachant cela, et compte tenu du trou dans la couche d’ozone au-dessus du pays, tu fais drôlement plus gaffe… Perso, je ne mets pas un pied dehors sans m’être tartinée de crème partout là où la peau est apparente ! J’ai pourtant une peau mâte, mais ici, je sens que ça crame… et puis je suis légèrement complètement cancérophobe aussi (ouais, nouveau mot) 🙂

Je traverse aux passages piétons

Ici, tu reconnais les étrangers dans la rue à un truc (entre autres) : ils ne traversent pas les routes aux passages dédiés ! Jusqu’au jour où ils se prennent une méchante amende, et là ils comprennent… Moi étant amendophobe (phobie des amendes… ne cherche pas, c’est pas dans le dico, ce mot aussi vient d’être inventé), j’ai vite suivi la règle du « tu traverses uniquement là où c’est autorisé » !

Je ne mets pas les doigts là où je ne vois pas

Avant, j’ouvrais ma voiture sans me poser de questions… Aujourd’hui, je me baisse d’abord pour vérifier qu’une méchante petite araignée mortelle n’est pas venue se loger sous cette poignée de portière… Réflexe à la con ? Non, je tiens juste à ma vie, et vivant à l’écart du centre-ville, je t’assure que des araignées mortelles, j’en ai par ici ! Donc la règle de base : on ne touche pas là où on ne voit pas (ou pas sans gants bien épais dans ce cas, mais je me vois mal ouvrir ma voiture avec une paire de gants par 38 degrés ahahah).

Bref, tu vérifies où tu mets tes doigts

Une redback, une araignée australienne des plus dangereuses… dans mon jardin.

Et toi, as-tu remarqué que tu avais pris certaines habitudes d’ailleurs ? 

***

Suis-moi sur Instagram et Facebook !

22 réflexions sur “Ces p’tites habitudes à l’australienne

  1. Je me reconnais dans tout ce que tu décris ! 🙂 Sauf peut être pour le lever à 5h, j’ai toujours autant de mal !! Des habitudes qui finalement se prennent très vite ! On a aussi prit le pli de manger dehors, on devient lazy comme les Australiens !

    Aimé par 1 personne

    • Manger dehors tout le temps, un sacré budget à Sydney si tu veux autre chose que des pizzas et kebabs 😉 ! C’est sûrement plus abordable à Darwin, mais quand bien même, j’aime trop cuisiner pour me priver de ce plaisir, puis j’aime pas ne pas savoir ce qu’il y a dans mon assiette (même si je suis complètement omnivore et allergique à rien) 🙂

      Aimé par 1 personne

      • Oui on a surtout fait ça quand je bossais au restau et du coup je savais ce qu’on mangeait! Haha mais c’est sur que ça revient cher. Mais c’est vraiment plus pratique que de cuisiner à l’arrière d’un Van! 😂

        J'aime

  2. Je rêverais de pouvoir marcher pied nus dans la rue ! Déjà car ça voudrait dire qu’il fait chaud et en plus j’adore marcher pieds nus…
    Et pour les chauffeurs de bus, pour ma part je leur dis toujours bonjour quand je monte, donc tu ne devrais pas être la seule humaine du coin quand tu passeras en France 😛

    J'aime

    • J’avoue que les seules personnes que je vois dire bonjour / au revoir aux chauffeurs de bus en France, ce sont soit des personnes âgées, soit des mamans encombrées de poussette, sacs, etc… Les autres, ils passent, et ignorent. Ça m’a toujours choquée, mais pour autant, je ne disais qu’un timide bonjour, jamais merci en tout cas cas ! (confession du jour, bonjour!)

      J'aime

    • Je fais en effet gaffe, car elle s’amuse avec tous les petits trucs qui bougent… Dc tant que l’araignée ne bouge pas, elle n’y fait pas gaffe, mais si elle se met à galoper, alors l’instinct de chasseuse de Toupie s’éveille! Mais c’est seulement arrivé une fois qu’elle coure après une araignée,en 1 an. Quant aux reptiles, elle en est curieuse mais elle les craint… De toute façon, elle n’est jamais lâchée seule ici, c’est effectivement trop dangereux pour une chienne fouineuse comme elle…

      J'aime

  3. ah oui je ne savais pas pour les amendes en cas de non passage sur piétions
    j aurai souvent des amendes moi
    j avais entendu dire que les australiens faisaient bcp de sport avant d aller bosser
    manger tôt pas contre j aurai du mal je pense
    en Californie surprise qd on a vu des gens manger avant 18h
    sympa cet article Jenny

    J'aime

  4. Haha je traverse également au passage piéton, et j’attends meme que le feu soit vert !
    Ici en Allemagne, c’est un sacrilège de traverser au rouge !
    Je rajouterai à ça, que maintenant je mange des glaces à la brasserie de la ville meme par temps hivernal, quand il fait froid ou quand il neige ! Ici pas de saison pour manger des glaces !

    Aimé par 1 personne

  5. Oh làlà oui les habitudes !

    Marcher pieds nus je ne pourrais pas par contre, même chez moi ça me perturbe j’ai toujours des chaussons même quand il fait chaud… et à la plage j’ai mes tongs jusqu’à ce que je me décide à aller me baigner! Faut pas chercher, des fois j’ai des manies chelou !

    Se lever tôt je pouvais pas non plus mais j’ai pris le pli au Vanuatu où, comme chez toi, le ciel s’éclaircit à ce qui correspondait pour moi au milieu de la nuit 😀 mais ça m’est vite passé au retour mdr !

    Le café à la main c’était la base de tout commencement de journée à San Francisco : tout le monde le fait, et comme je vivais non loin du quartier financier, le manège des passants qui vont bosser le café à la main commençait dès la porte passée 😀 entre chez moi et mon boulot (10 mn de marche) il n’y avait pas moins de 8 Starbucks et autant de Pete’s coffee donc si j’avais la flemme de le faire moi même… je savais où aller !

    Remercier les chauffeurs de bus c’était pareil en Nouvelle Zélande mdr ! Bon même en France je dis bonjour aux chauffeurs hein, mais en descendant, comme on descend par l’arrière, je ne crie pas « merci » à travers tout le bus… en NZ, si ! Idem pour la crème solaire, en NZ on dit que c’est dans ce pays qu’il y a le plus de cancer de la peau, j’imagine qu’on parle de cette région Australie / NZ. Et c’est vrai qu’on prend vite le pli à mettre de la crème tout le temps avant de sortir !

    Et le respect des règles, c’était pareil, à San Francisco comme en NZ. C’est vrai que le respect dans les pays anglo saxon c’est pas le même, mais il faut dire que les amendes non plus 😀

    Bref ton article m’a fait sourire et m’a rappelé des souvenirs. Ici au Portugal les habitudes ne sont pas si différentes qu’en France. Même la façon de conduire est la même (assez sportive dirons-nous !)

    J'aime

    • Oh tu sais on a tous nos petites manies hein 😉 Moi je renifle tout, particulièrement ce que je vais ingurgiter, boissons, nourriture… Donc tu vois, on en a tous hein ! 😉

      Le truc du café à la main, ça a clairement l’air d’être typiquement anglosaxon ! J’ai vu ça dans tous les pays anglo où je suis allée jusqu’à maintenant. Mais du coup, je me pose une question : est ce que vraiment les gens de ces pays s’aventurent à faire leur café eux mêmes ? Je n’ai pas cette impression… Notre ancien colocataire, un pur australien, faisait son café le matin et le midi à la maison, et le reste de la journée, il allait dans des cafés par ci par là ; j’ai fini par croire que c’était une activité à part entière ici !

      Pour le bonjour – merci – au revoir, c’est justement ça qui me fait halluciner : bien qu,il n’y ait pas règles sur le fait qu’il faille descendre à l’avant ou à l’arrière, les gens descendent la plupart du temps à l’arrière et gueulent bien fort leurs signes de politesse au chauffeur 😀 Pour le coup, j’aurais trouvé ça plus latino, les anglosaxons étant habituellement plus dans la retenue que les latinos 😉

      C’est bel et bien l’Australie qui recense le plus grand nombre de cas de cancers cutanés, et non l’Océanie en entier (je suis une paranoiaque du cancer de la peau, même si j’ai la peau mâte, et pas vraiment propice à brûler, alors ajouté à ma déformation pharmaceutique, ça fait pas bon ménage ! Je peux te dire que j’en ai lu des études sur le sujet ahahah). Mais il semblerait que la NZ ne soit pas en reste, et c’est peut-être même pire en proportions, car les températures étant plus basses, les gens ont facilement tendance à associer cela à un ensoleillement moins puissant, et donc… à ne pas se protéger. Je n’ai jamais regardé de près en France, mais je suis sûre que la Bretagne connaît le même genre de problèmes (à moindre mesure, étant donné qu’il n’y a pas de trou d’ozone juste au dessus), car les gens ne se protègent pas. C,est en tout cas en Bretagne que j’ai vu les grains de beauté les plus inquiétants (tiens, une autre manie : scruter les grains de beauté des gens ahahahah)

      Puisque tu parles du Portugal, as tu jeté un oeil à mon blog 100% Portugal ? (À la (re)découverte du Portugal). Bien que pas des plus dépaysants culturellement parlant, j’ai trouvé pas mal de différences, et à commencer par la conduite… Regarde la gestion des rond points, tu vas rigoler : ya pas deux personnes qui le prennent pareil, c’est le lieu où il y a le plus de klaxons 😀 En fait, les seules conduites que j’ai trouvées sportives en France, ce sont tous les conducteurs des départements du grand sud en général, la région parisienne, et les départements où le chiffre est doublé (11, 33, 44, 66…), sauf…22 (Côtes d’Armor ahahah). Les autres, ils sont plutôt tranquilles dans l’ensemble, particulièrement depuis que les contrôles se sont endurcis.

      Bon, voilà voilà, encore un roman…….. pfiouuuu (remarque, t’es pas mal dans le genre aussi toi) !

      J'aime

  6. Bonjour Jenny!
    J’espère que tout va bien pour toi. La belle forme? Je regarde ton profil depuis peu de temps et j’ai drôlement bien accroché. Je me présente, Laetitia, j’habite en France, vers Toulouse et j’ai 35 ans. J’ai connu ton blog en cherchant des renseignements sur l’Australie car mon compagnon part souvent à Melbourne pour le travail. Dans le cas où il aurait une opportunité professionnelle intéressante (pourquoi pas?) je cherche des informations sur la quarantaine (pas si simple) car nous avons un chien (c’était mon rêve). J’ai alors suivi ton profil: j’ai été très émue de découvrir l’histoire de Toupie et merci pour elle de la vie que tu lui offres (ses anciens maîtres ne la méritaient pas) de plus j’aime beaucoup ton écriture. Je te remercie de partager ces informations précieuses.
    Aujourd’hui tu nous parles d’habitudes acquises « ailleurs » et tu nous demandes les nôtres. Me concernant je suis « d’ailleurs » oú que je sois. Je te raconte un peu: mon père né dans le nord pas de Calais et ma mère née à Marseille, je suis née dans les Vosges et enfant, j’ai habité le nord, le sud, l’étranger, l’outre-mer. Ma première année d’adulte j’ai travaillé dans 7 départements en un an. A 25 ans Je voulais travailler sur les bateaux de croisière puis j’ai rencontré mon amour et je suis restée en France depuis sauf pour les vacances… Moi aussi j’ai la bougeotte et me reconnais parfois dans tes récits.
    Les habitudes….
    Pour le bus en France, rassures toi, me concernant j’ai toujours dis bonjour, merci et aurevoir au chauffeur et même sur Paris. (C’est vrai qu’on est pas nombreux à le faire mais je crois que je le vois de plus en plus). Pour les pieds nus, j’ai habité deux ans les Antilles et comme toi, c’est tellement agréable que j’y ai pris goût et les pieds s’y font avec le temps, Au retour en France, mes nouveaux amis m’appelaient gentiment « la fille aux pieds nus »… C’est une habitude que j’ai complément abandonné aujourd’hui tout comme secouer mes chaussures avant de les mettres en cas d’insectes éventuels niché a l’intérieur.
    Je réalise que mes autres habitudes importées sont en fait assez culinaires:
    -depuis Metz la mirabelle est mon fruit préféré
    -depuis La Martinique je cuisine avec des épices variées
    -depuis Avignon je cuisine beaucoup à l’huile d’olive
    -depuis l’île d’oleron j’ai souvent du pineau des Charentes chez moi.
    -depuis Valence je cuisine souvent des ravioles de Romans
    Etc
    Concernant les autres habitudes, quelques expressions peut être.
    Au plaisir! Bonne journée!
    Laetitia

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ton commentaire Laetitia! Écrire est ma grande passion mais ça me ravit encore davantage quand j’apprends que celui-ci plaît 😉

      Jaime beaucoup ton expression « je suis d’ailleurs où que je sois ». C’est également mon sentiment, et c’est encore plus vrai depuis que je vis à l’étranger et enrichit mon panel d’habitudes à chaque endroit. Merci pour le partage des tiennes, cela m’a bien fait sourire! Et tu m’as donné envie d’un petit pineau (dommage, on n’en trouve pas ici!)

      À bientôt 😊😊

      J'aime

      • Hey! Jenny! merci d’avoir répondu à mon message, je sais que je ne suis pas la seule à laisser un commentaire. Cet échange me ravie d’autant plus que j’admire tes choix de vie. On peut tous le faire mais ce qui t’honore c’est que tu es passée à l’action. C’est très inspirant! Ça me donne envie de te poser plein de questions mais avant je vais finir de parcourir ton blog car sans doutes certaines réponses y sont deja.
        J’espère que tout va bien pour toi.
        Laetitia

        J'aime

      • Et moi c’est grâce à ce genre de commentaires que j’ai envie de continuer à toujours aller plus loin 🙂 Alors merci de prendre le temps de me lire et de me faire part ainsi de tes ressentis, c’est super motivant 🙂 N’hésite vraiment pas à me poser toutes les questions que tu veux, je répondrai toujours avec plaisir !

        J'aime

  7. Je raconte tout dans mon blog (lesaventuresdeva.wordpress.com) mais en gros j’ai fait Perth quelques mois puis j’ai vécu sur rottnest island quelques mois et Sydney pendant deux mois avant de partir en indo 🙂

    J'aime

    • Wouah ce doit être génial de vivre sur Rottnest island !! J’ai adoré cet endroit, je suis tellement fanatique des animaux !! Mais dis moi, tu y faisais quoi ? Car y rester plusieurs mois, tu dois vite avoir fait le tour quand même, sauf si tu bosses dans un des restos peut-être ? Raconte moi ! Puis je fais ma curieuse sur ton blog aussi, peut-e^tre que je vais y trouver ma réponse en fait hehe 🙂

      Aimé par 1 personne

Ton commentaire est bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s