Australie : s’installer à pas cher à Sydney

Vivre en Australie, ça coûte cher. Quand je parle de vivre ici, je parle de s’installer, c’est-à-dire de louer son propre logement, de se meubler, tout ça tout ça. Bon, bien évidemment, ceux qui se contentent du stade colocation – qui rend bien service au début ou quand on n’est là que temporairement – ne voient peut-être pas cet aspect-là de la chose, puisqu’ils n’ont pas à se meubler. Mais les autres, ils pleurent quand ils voient les prix ici ! Même si Ikea existe ici et que c’est moins cher que bieeeeeen d’autres enseignes locales, c’est pas aussi peu cher qu’en Europe, et surtout, tu as moyen de t’en tirer pour vraiment pas cher pour ton intérieur, en dehors d’Ikea et de tous ses amis !

Le hand made, unique et cheap

Ça te dit d’avoir des meubles que personne d’autre n’a ? Tu sais, ces meubles sur lesquels tout le monde va s’extasier (ou pas) et te demander où tu les as trouvés, ces meubles qui te permettront de répondre avec fierté (ou pas) que c’est toi qui les as faits (et tu pourras même leur donner des p’tits noms suédois imprononçables!). C’est ce qui se passe si tu fabriques toi-même tes meubles ! Récupère du bois, des palettes (ça traine un peu partout ici à l’arrière des magasins, ou près des industries…), achète quelques outils, mate quelques tutos YouTube si t’es pas trop sûr(e) de comment faire telle ou telle chose (non, je n’ai pas d’actions chez Google, YouTube est juste mon prof d’à peu près tout), et c’est parti ! Si t’es créatif, ton imagination sera ravie d’être mise à profit pour ça !

Et franchement, ça fait particulièrement plaisir d’utiliser les meubles que tu viens de fabriquer toi-même, une satisfaction assez euphorisante 😉

Le seul truc, c’est que ça demande un peu de temps quand même, surtout si tu veux faire ça bien, à moins que tu ne sois déjà bricoleur de nature, auquel cas c’est réglé ! (ça n’était pas notre cas… donc il nous a fallu nous armer de patience). De plus, il va falloir que tu t’équipes en outils, mais si tu te débrouilles bien, tu as moyen de faire de la récupération d’outils auprès d’immigrés qui quittent l’Australie par exemple (cette fois, les groupes Facebook seront tes amis…), et donc ne pas te ruiner là-dedans non plus.

Target, BigW et RejectShop, ces magasins qui te veulent du bien

Pour tout ce qui est ustensiles, linge de maison et déco, pense à ces enseignes qui, certes, proposent des trucs basiques, mais à vraiment pas cher et qui font tout à fait ce qu’on leur demande. Quel est l’intérêt de payer 4 dollars le verre, quand tu peux avoir des verres « de la collection de l’année passée » (qu’est-ce qu’on s’en tape des tendances quand il s’agit de boire et manger hehe) à moins d’1 dollar l’unité ?

Les meubles d’occasion

L’Australie est un pays de va-et-vient, faut dire ce qui est. Il y a des gens qui achètent des trucs neufs, et les revendent même pas un an après, puisqu’ils se cassent. Du coup, tu trouves des trucs en particulièrement bon état à vendre en occasion vraiment pas cher ! Eh oui, comme ces gens-là ont la date buttoir de leur billet retour, ils sont davantage prêts à laisser partir leurs meubles et électroménager à bon prix 🙂 Pour cela, inscris-toi aux groupes Facebook de français (ou suisses, ou belges, ou canadiens… enfin bref, de ta nationalité quoi!) en Australie, ou dans la ville où tu es, et tu trouveras sûrement de quoi faire. Ton autre mine d’or s’appelle Gumtree, site auquel j’avais déjà fait référence dans mon article sur la recherche de logement en Australie. C’est le Bon Coin local.

Les bulky goods clean ups !

Kesako ? Il s’agit d’un ramassage périodique des meubles, électroménagers, et autres affaires dont les gens veulent se débarrasser (les gens ne vont pas à la déchetterie eux-mêmes ici). Ça a lieu 2 à 3 fois par an par quartier ; donc il y a toujours un endroit où ça a lieu quelque part aux alentours de Sydney (je ne sais pas ce qu’il en est des autres États du pays). Trois semaines avant la date de ramassage, les habitants du quartier reçoivent une lettre leur indiquant quels jours ils devront déposer leurs affaires dans la rue (souvent sur deux jours), et quel jour aura lieu le ramassage (le lendemain du dépôt dans la rue). Pendant les deux jours en question, n’importe qui est autorisé à venir se servir dans ces tas de meubles en question, c’est un véritable marché à ciel ouvert et… gratuit! Si t’es chanceux(se) et que tu te trouves au bon moment au bon endroit, tu as moyen de ramasser les meilleurs trucs. Juste à titre d’exemple, on a pour notre part récupérer du mobilier de jardin ainsi, des objets de décoration en très bon état, une table de salon, des chaises, et j’en passe !
Un bon conseil : si tu vois un truc qui t’intéresse, ne te dis surtout pas qu’il sera toujours là quand tu repasseras quelques minutes ou heures plus tard, car c’est fort probable que non !

Notre exemple plus en détails

Je suis assez fière de dire que notre intérieur nous a coûté moins de 750 dollars au total, soit 500 euros (je ne compte pas les outils et la peinture car amortis sur plusieurs années) ! Ceux qui ont déjà fait un tour chez nous savent que quand on s’installe, on s’installe pour de vrai, certes avec le minimum, mais ce n’est pas camping non plus à la maison ! Tu veux des détails ?

En gros, on a fabriqué nous mêmes :

  • notre meuble à chaussures ;
  • une table d’extérieur (bon, la vérité, c’est qu’elle était censée être pour l’intérieur, mais il y a comme un petit souci de… stabilité et de géométrie, donc on j’ai choisi de la garder pour dehors !)
  • notre table de salon en palettes, notre grande fierté 🙂
  • les canapés avec mousses et housses sur mesure (oui, on est très canapé parce qu’on est très apéro… avec ou sans alcool).
  • le support à planches de surf, très important ici !
  • la cabane à oiseaux 🙂 ;
  • et même certains bacs à fleurs !

Coin salon fait maison 🙂

Donc tout ça, ça a été fait avec du bois récupéré de palettes qu’on a prises gratuitement (non, c’est pas volé!) auprès d’entrepôts ou dans la rue, et la seule chose qu’on a payée  là-dedans, c’est l’outillage pour assembler le tout et le rendre plus joli (ponçage, peinture, vernis…), et les mousses, qui nous sont revenues à 150 dollars au total. Comme je disais plus haut, je ne compte pas les outils dans les 750 dollars étant donné que ce sont des choses qu’on réutilise et amortit sur plusieurs années.

On a récupéré dans la rue :

  • des chaises, genre… plein de chaises !
  • une super table pour le mini écran qui fait office de TV ;
  • des objets de décoration ;
  • des mousses dignes de ce nom pour notre canapé principal (nan parce que clairement, celles qu’on a fait faire sur mesure, elles se sont vite affaissées du fait de la multiplication des présences sur celle-ci ahah)
  • une planche de surf lol.

On a acheté d’occasion :

  • lit + 2 tables de chevet : sur Gumtree, 90 dollars
  • table salle à manger + 6 chaises : sur Gumtree, 90 dollars
  • un canapé lit : Gumtree, 90 dollars
  • frigo : sur Gumtree, 80 dollars
  • micro-ondes : sur Gumtree, 10 dollars (oui oui, et il marche toujours depuis 14 mois qu’on l’a!).
  • quelques broutilles à des amis, pour moins de 50 dollars (TV, table de jardin avec chaises…)

À combien estimes-tu ce coin-là ?

On a acheté neuf le linge de maison, le petit électroménager et la vaisselle, mais au moins cher possible ! Si je te dis qu’à Target, tu peux avoir un grille pains à 5 dollars… ? Eh oui ! Au total, on a dépensé près de 200 dollars de trucs neufs, mais c’est parce que je suis maniaque en ce qui concerne la cuisine (personne n’est parfait!), et acheter d’occasion, ça ne me branchait pas du tout ! On aurait pu faire un économie là-dessus si j’étais moins chiante 😀

NB : la cuisine était aménagée dans tous les logements où nous avons vécu, en dehors du frigo ; et la machine à laver, on l’a eue gratis en échange d’un coup de main à des amis.

Et je peux t’assurer que quand tu viens chez nous, tu ne te dis pas que tu tombes dans un taudis de récupération foireuse (enfin je ne crois pas… ou mes amis sont pas honnêtes avec moi! ahah)

J’espère que ces petits conseils pourront te servir si tu fais toi aussi le choix de te poser un peu par ici !

***

Suis-moi sur Instagram et Facebook !

4 réflexions sur “Australie : s’installer à pas cher à Sydney

  1. ah mais super ça pr les gens fauchés et débrouillards y a moyen de faire qd même
    j apprends que l’Australie n est pas forcément un pays pa scher au contraire même

    J'aime

    • C’est ça , il suffit simplement de connaître les astuces, et d’accepter de ne pas forcément se meubler avec du neuf (et ça, j’ai bien l’impression que ce n’est pas pensable pour beaucoup de gens….). Perso, tout ce qui compte pour moi, c’est d’avoir un intérieur sympa mais simple, accueillant, et pas un endroit tellement immaculé que tu as peur de t’asseoir hihi. Nous meubler nous avait coûté bien plus cher au Brésil par exemple.

      J'aime

Ton commentaire est bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s