Le meilleur pays d’expatriation*

* selon moi et juste moi 😉 , et uniquement sur comparaison des 4 pays suivants : Brésil, Portugal, Canada, Australie. Ouais ok, le choix du titre n’est pas vraiment judicieux du coup, mais bon, j’ai galéré à trouver…
Venant d’atteindre les 2 ans de vie en Australie, je pense avoir suffisamment de recul pour pouvoir comparer le pays des kangourous avec nos précédents pays d’expatriation. Bon, bien sûr, ce comparatif est à prendre avec des pincettes, déjà parce que les conditions dans lesquelles nous nous sommes expatriés dans chacun des pays étaient différentes d’une fois sur l’autre, mais aussi parce que nous n’avons vécu au Canada que 6 mois seulement, alors que partout ailleurs, nous sommes restés 2 ans (pas très juste pour le Canada ça !). Puis le temps passe, nos envies et besoins évoluent, donc ce que nous retenons d’un pays à un temps T ne sera sûrement pas la même chose à temps T + 3 ans par exemple. Mais bon, il y a quand même des ressentis généraux qui se dégagent… Afin de ne pas m’étaler dans un roman (nan parce que je suis bien partie pour ça, là !), je vais me contenter d’exposer 3 éléments que j’ai aimés et 3 que j’ai moins aimées pour chacun des pays.

Le comparatif…

Brésil

Les +

  • l’exotisme au quotidien : où que tu ailles, tu sais que tu es ailleurs, tant par ce que tu vois que par ce que tu vis (oui, même au coeur de São Paulo!). Les paysages sont somptueux et variés (le pays est quand même vachement étendu), et la culture est si différente… Dépaysement perpétuel assuré.
  • l’optimisme contagieux : les brésiliens ont cette capacité à voir le positif même là où il n’est pas. Et à force de les côtoyer, tu deviens pareil !
Happy Brésil

Joie brésilienne – Rio de Janeiro (Brésil – juin 2011)

  • un peuple on ne peut plus chaleureux : les brésiliens sont super accueillants, et surtout, très tactiles. Ils te prennent dans les bras pour te dire bonjour, ils te prennent dans les bras pour te dire au revoir, ils te prennent dans les bras quand ils te font part d’une émotion, ils te prennent dans les bras tout le temps quoi… Franchement, je trouve ça agréable, ça donne la sensation d’exister (les bienfaits des « câlins » sont bien connus !), d’être important(e), aimé(e)…

Les –

  • l’insécurité : même si je n’y ai vraiment été confrontée qu’une seule fois (voir récit ici), je ne peux ignorer que c’est un problème bel et bien présent. Il est différent de la façon dont il est présenté par les médias, mais existant… et ça peut être oppressant.
  • la lenteur des services et administrations : si on te donne un délai, multiplie par 3 pour avoir la durée réelle… Bon cela dit, ça aide à apprendre la patience !
  • le coût de la vie : eh ouais, « Amérique latine » ne rime pas toujours avec « pas cher ». C’est le cas pour le Brésil où le portefeuille est en hémorragie continue (à part peut-être pour la caïpirinha, le cocktail local)… et il semblerait que ça ait encore empiré depuis que nous sommes partis du pays de la samba.

Portugal

Les +

  • la proximité de la France : tu ne reviens pas forcément plus souvent en France, mais tu deviens la destination de vacances pas chère de tes proches, donc tu les vois souvent, et ça, c’est cool !
  • le coût de vie globalement peu élevé : 400 euros par mois pour un grand appartement… 5 euros par jour pour faire garder son chien… Moins d’un euro pour boire un café… 50 euros par an (!!!!) pour faire de l’escalade en salle, en mode illimité… Je te donne d’autres exemples ? Bon, il y a d’autres choses qui sont assez coûteuses par contre, mais le bilan est que le Portugal, c’est pas cher du tout !!
Olhão

Olhão (Portugal – décembre 2014)

  • la gastronomie : les gourmands ne peuvent que se ravir, car au Portugal, on mange bien (c’est bon et copieux), et pas cher ! D’ailleurs, je t’invite à consulter mon autre blog, notamment cette section dédiée à la cuisine portugaise. Kilos inclus dans les articles 😉

Les –

  • la crise : et là, t’as beau être motivé tout ce que tu veux, quand il n’y a pas de boulot, il n’y a pas de boulot… Il semblerait que ça ait repris un peu depuis que nous avons quitté le Portugal fin 2014, mais c’est pas encore ça non plus.
  • un Portugal de moins en moins portugais : immobilier pas cher… avantages fiscaux… soleil toute l’année… quoi de mieux pour attirer le monde ! Certaines régions sont littéralement envahies d’étrangers (et de plus en plus avec l’histoire des visas dorés), au point de ne plus avoir ce côté typique portugais. Je pense notamment à l’Algarve. Destination vacances toutefois sympa, mais on ne peut pas dire qu’on a vu le Portugal si on n’a fait qu’aller en Algarve !
  • l’eau est froide : c’est dommage pour un pays avec tant de kilomètres de côtes ! En 2 ans là-bas, je me suis baignée……….. 2 fois. J’ai réussi 2 fois à braver l’océan glacial ! Même en Bretagne, l’eau n’est pas si froide… Véridique !

Canada

Les +

  • la gentillesse des canadiens, avec mention spéciale pour les québécois !
  • les brunches : ils sont juste délicieux, variés, et pas chers, ce qui te donne l’occasion de multiplier les occasions de bruncher !
  • la vie culturelle, intense et pas chère : je crois qu’en dehors de Montréal, je n’ai jamais autant vu de festoches de tout et n’importe quoi, d’animations culturelles diverses et variées, mais surtout, autant d’événements peu chers (assister au concert des U2 pour moins de 100 euros à deux… t’en dis quoi ?), voire gratuits !

Les –

  • le climat : ça n’est plus un secret, l’hiver canadien est très long et très froid. Et non, ça n’est pas comparable à ce que tu as pu connaître en France, c’est complètement différent, et c’est surtout inconcevable tant qu’on ne l’a pas vécu soi-même !

Quai de l’horloge en hiver – Montréal (Canada – janvier 2015)

  • un pays pas très pet friendly : et le plus paradoxal dans tout ça, c’est que beaucoup de gens ont des chiens… Bizarre dans un pays aussi peu pet friendly !
  • la rigidité des administrations (et je pense surtout à l’immigration) : la règle, c’est la règle, et même si tu la trouves stupide, tu discutes pas !

Australie

Les +

  • le climat agréable : on a beau avoir un vrai hiver ici, celui-ci reste vraiment agréable, souvent ensoleillé et donc doux, voire parfois chaud !
  • une attitude zen : de manière générale, la tendance en Australie, c’est d’être cool… Et ça se ressent même au travail ! J’ai rarement vu des gens aussi peu sous pression qu’ici… La grosse différence avec bien des pays est qu’ici, on travaille pour vivre, pas l’inverse.
  • une faune unique : tu trouves en Australie une multitude d’espèces animales qu’on ne trouve que là, dont certaines qui sont sacrément mignonnes comme tu peux le voir dans cet autre article !

Kangourou – Jervis bay (Australie – avril 2016)

Les –

  • le manque de personnalité : l’Australie, c’est tranquille. Il n’y a pas grand chose à lui reprocher en fait. Tout se passe globalement bien. Mais justement, ça manque de peps, d’intensité, de passion. Et même quand on regarde de façon plus individuelle, je dirais que si tu aimes bien débattre sur des sujets qui te tiennent à coeur, c’est assez compliqué de le faire avec des australiens… Au moins, tu risques pas le conflit avec eux ! 😉
  • des distances faramineuses : l’Australie, c’est un grand pays (wouaaaaaah, la révélatioooon!). Je trouve assez frustrant d’avoir à conduire des heures durant pour remarquer un léger changement de paysages. Pour cela, je préfère voyager en avion ; au moins, on voit un changement plus radical en sortant de l’avion. Outre les distances dans le pays lui-même, il y a la distance avec la France qui pose un sérieux souci. C’est littéralement l’autre bout du monde, et il faut l’avoir fait une fois pour se rendre compte à quel point c’est loin. Puis qui dit loin, dit voyage coûteux… Ouais, d’Australie, tu reviens pas très souvent aux sources du coup, et pas facile d’avoir des visites non plus…
  • un coût de vie vraiment élevé : et je parlerai plus particulièrement de l’immobilier, car c’est ce poste de dépenses qui pèse très particulièrement. Quand je vois ce qu’on dépense par an dans la location d’un logement (qu’on ne paye pourtant pas cher pour le lieu), ça me fait pleurer.

Bilan : lequel est le mieux ?

Je suis bien incapable de répondre à ça ! Ça dépend bien de chacun en fait 😉 Dans mon cas, chaque endroit m’a charmée pour des raisons différentes, et il y a des choses qui sont incomparables. Tout ce que je sais, c’est que je ressens un très fort attachement pour le Brésil. Je ne saurais expliquer pourquoi, c’est juste comme ça, mon coeur est resté là-bas… Peut-être parce qu’il s’agissait de ma première véritable expérience de vie à l’étranger sur du long terme ? Ou parce que ça a marqué un véritable tournant dans ma vie ? Je n’en sais rien… je sais juste que je retournerai poser mes valises là-bas un jour !

***

Suis-moi sur Instagram et Facebook !

Tu envisages l’expatriation ? N’oublie pas de partir couvert avec Cap Vital Expat, l’assurance santé de Chapka adaptée aux expats 😉 Plus d’infos sur les autres solutions d’assurance ici

9 réflexions sur “Le meilleur pays d’expatriation*

  1. Salut Jenny,

    J’ai fait aussi les 3 (hormis le Québec, moi j’ai fait l’Ontario) et je te comprends. Pour le Portugal c’est vrai que ça devient de moins en moins portugais mais ça, l’immigration c’est le cancer de l’UE !

    Pour ma part, je suis également attiré par le Brésil. Disons qu’avec la crise, l’inflation est +/- à 8,5% et le Real fort bas mais c’est intéressant d’y investir des capitaux étrangers. Cela reste quand-même le pays qui offre le plus d’intérêts bancaires en placement à bas risque comme les bons d’État qui varient de 13% à 20% en intérêts annuels. Chose que tu n’as même pas en private banking en Europe !!! Bien sûr il te faut un RNE et un CPF pour y avoir droit.

    @ bientôt.

    Yannick

    J'aime

    • J’ai les deux (CPF et RNE), peut-être me faudrait-il trouver une excellente idée de business de toute urgence 😉
      Ontario, j’ai adoré pour ce que j’en ai vu ! (tu as peut-être vu mes quelques articles sur le sujet!)

      Concernant l’immigration en Europe, je n’ai pas vraiment grand chose contre (je serais bien mal placée pour la « migrante » que je suis!!), mais je trouve dommage quand ça dénature une région à ce point. Je n’apprécie guère l’Algarve pour ça. Je parle très bien portugais, et ça m’emmerde clairement d’aller au restaurant et tomber sur des serveurs qui ne parlent qu’allemand ou anglais… Après, je comprends qu’ils choisissent le soleil portugais plutôt que la grisaille anglaise, mais… bah faut apprendre la langue, c’est la moindre des choses, et c’est une marque de respect envers les locaux.

      J'aime

      • Tant que ce sont des germanophones et anglophones ça va encore… Moi je te parle d’une immigration non-européenne qui se transforme en envahisseurs !!! Personnellement, je n’hésite pas à les critiquer car moi au Brésil je vais créer de l’emploi, eux viennent ici en Europe pour se choper des allocs…

        J'aime

  2. Bonjour,
    J’ai aimé vous lire.
    Vous ne seriez pas un peu frileuse ?? 😁😁😁,
    L’eau n’est pas si froide, dans le sud du Portugal !!?? Par contre, si vous parliez du Nord, je suis d’accord avec vous.
    Pour le ressenti concernant l’Algarve et ceux qui si sont installent, pour vivre à temps plein, c’est un plus pour la région. Des gens qui s’intègre et qui respectent le pays, perso c’est un +++. Actuellement je vis en France, j’ai vécu 18 ans à Portimão et je suis originaire du Nord Est du Portugal. Je ne connais pas le Brésil, mais c’est un rêve de connaître, ce pays si chaleureux. J’ai connu beaucoup de Brésiliens au Portugal. Comme vous dites, ils ont la joie en eux, même quand tout va mal. Incroyable peuple, que j’adore.
    Je vais vous lire régulièrement.
    Bonne continuation.
    Cordialement.
    Rosa Nunes.

    Aimé par 1 personne

    • Bom dia Rosa!
      Oui je suis frileuse, et c’est vrai que l’eau est moins froide dans le sud que le nord, mais ça reste l Atlantique, et non encore la méditerranée, ça fait une sacrée différence de température 😊😊
      Je suis d’accord que des gens qui s’intègrent, c’est toujours un plus pour un pays, mais je n’ai pas tellement eu cette sensation en Algarve, j’ai vraiment été choquée de voir autant de monde qui ne parlait pas un mot de portugais (j’ai évité la saison touristique).
      Je vous souhaite vraiment de découvrir le Brésil, c’est un tel enchantement !
      À bientôt 😊😊

      J'aime

Ton commentaire est bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s